Pourquoi l'Evangile n'a-t-il pas mentionné ce que fit Jésus pendant les trente années qui ont précédé Sa mission ?

S'est-Il rendu en Chine où Il a étudié le bouddhisme, comme le prétendent certains ?


Réponse :


L’Ecriture Sainte n’est pas un livre historique. S’il était dans l’intention des Evangélistes de citer tous les événements historiques « Je ne pense pas que le monde même put contenir les livres qu’on écrirait » (Jean 21 :25).

Tous les détails relatant un seul des jours de Jésus-Christ sur la terre, se rapportant à ses doctrines et ses miracles, demandent à eux seuls un livre entier.

Le but essentiel de l’Evangile est d’annoncer le salut. L’Evangile nous raconte l’histoire du salut.

Ainsi, le début des Evangiles mentionne la naissance miraculeuse du Christ de la Vierge Marie, les anges qui entourèrent l’histoire de la naissance, la généalogie du Christ et l’accomplissement des prophéties relatives à Sa naissance. Ensuite, les Evangiles décrivent le baptême du Christ et le début de Sa mission, enfin ils le présentent, dès sa tendre enfance, comme un maître savant discutant avec les chefs des juifs stupéfaits de ses réponses (Luc 2 :46).

Prétendre qu’Il se rendit en Chine est dépourvu de toute preuve. Rien ne le prouve dans l’Ecriture Sainte et la tradition.

Les ennemis du Christ prétendent ainsi prouver qu’Il a copié sa doctrine sur le Bouddhisme. L’Evangile nous révèle la suprême connaissance de Jésus-Christ dès Sa tendre enfance, à tel point que les chefs eux-mêmes étaient frappés de Son intelligence. Il n’avait nul besoin de se rendre en Chine ou ailleurs.

La doctrine de notre Seigneur est plus sublime que le Bouddhisme ou tout autre doctrine.

En l’étudiant en profondeur, nous découvrons cette supériorité incomparable ; mais de telles comparaisons sortent du cadre de notre propos ici. De plus, s’il y avait quelque ressemblance entre la doctrine du Christ et le Bouddhisme, pourquoi les Bouddhistes n’ont-ils pas cru en Christ ?

D’autre part, la supériorité du Seigneur Jésus-Christ ne se limite pas à Sa doctrine, mais concerne aussi Ses miracles éblouissants. Peut-on prétendre aussi qu’Il les a copiés sur le Bouddhisme ?

Est-ce du Bouddhisme qu’Il apprit comment ressusciter les morts, rendre la vue aux aveugles, calmer la tempête, marcher sur l’eau, rassasier la multitude avec cinq pains, guérir les maladies incurables, chasser les démons et accomplir Ses innombrables miracles ?

Est-ce dans le Bouddhisme qu’Il a trouvé le Salut qu’Il a offert au monde entier ?

Il ne sert donc à rien de donner libre cours à son imagination en ce qui concerne les trente premières années du Christ, avant sa mission. Il nous suffit de savoir que notre Seigneur Jésus-Christ a débuté Sa mission à l’âge de trente ans comme le rapporte l’Ecriture (Nombres 4 :3 – 23 :47, 1 Chroniques 23 :3).

Tout ce qui nous importe de savoir dans l’histoire du salut est la mission du Christ après ses trente ans, Sa naissance virginale et toutes les prophéties qui l’entourent, et cela suffit.

Du même auteur

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Elisabeth ta parente

Dieu est Compatissant et Bienveillant

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Vie de foi

La Sagesse et le Discernement

Comment résoudre les problèmes

Les sept paroles sur la Croix

Les trois personnes qu’Abraham reçut

L’iniquité des pères et leurs enfants

Le Jeûne et le Repentir

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

Nombre de générations

Et cette génération est passée

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

Sans que nous le demandions

Spiritualité des Fêtes

Dieu cherche notre Salut

Fils de David, Fils d’Abraham

Saints Pierre et Paul : leurs différences

C'est Dieu qui commence

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

Comment se comporter avec les gens

Nos Martyrs de El Kocheh

La Famille dans la Bible

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

Consacrez un jeûne

La Sainte Vierge

Les bâtisseurs du Royaume

Le calme

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Fidélité, Sérieux et Minutie

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Attendez le Seigneur

Le Doute

Dieu agit avec nous

Les Anges

Elan de l'Ame

Vie de Pénitance et de Pureté

Toutes Choses concourent au Bien

Soyez fermes, inébranlables

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Le Pape Chenouda III

Créateur du bien, Créateur du mal ?

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

N’hésitez pas entre les deux côtés

L'Espérance

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

Notre responsabilité envers cette génération

Une porte était ouverte dans le ciel

Une alliance entre Dieu et l’homme

Les fautes de la parole

Le lien entre les deux Testaments

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Le Sens de la Résurrection

La Colère

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

La généalogie à travers Joseph

La Reconnaissance et la Fidélité

De la fidélité dans les petites choses

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

La date de célébration de Noël