Conférence du Mercredi 29 Janvier, 1997

 

Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Un seul Dieu. Amen.

 

Je vous ai parlé la semaine dernière de la dureté, et du coeur dur, et nous sommes entrés dans les détails de ce sujet. Je voudrais vous parler ce soir d'une autre maladie des maladies spirituelles et psychologiques aussi, et qui est le doute. Le doute.

Il y a des genres de doute. Quelqu'un peut douter sur le Seigneur. Un autre peut douter sur quelqu'un dans sa famille: une femme peut douter sur son mari, ou un mari peut douter sur sa femme. Il y a aussi des doutes dans le cercle des amis et dans les relations avec les gens. Il y a aussi un type de personne qui doute sur elle-même. Nous expliquerons tout cela.

Le Doute sur le Seigneur:

Le doute au sujet du Seigneur. Une personne peut douter sur le Seigneur. Parmi celles-ci il y a celle qui doute de l'existence de Dieu, comme les communistes, les types d'athées, les existentialistes, et ces jeunes gens qui adorent le diable. Tous ceux-là doutent sur le Seigneur.

Ils doutent sur Lui de deux parts: ou bien ils doutent de la justice de Dieu, comme ceux qui disent que le Seigneur condamne le diable et ne lui donne pas la chance de se repentir, ou bien ils doutent du pouvoir du Seigneur, qu'Il est incapable de vaincre le diable, que le diable est celui qui est le plus fort, qui marche bien et a du succès dans la vie, et que le Seigneur est incapable de le vaincre. Bien sûr, il ne faut pas dire que le Seigneur est incapable de le vaincre. Il en est bien capable, mais ces idées sont à cause du doute. Si le doute se transforme en une doctrine, ce serait plus dangereux, car il ne serait plus simplement du doute, mais il se serait transformé en une croyance à la vérité de ce doute.

Ceux qui doutent de l'existence de Dieu se divisent en deux groupes, au moins, et il en existe d'autres. Un groupe ne croit pas que Dieu existe. L'autre ne nie pas l'existence de Dieu, mais il la refuse. Nier Son existence est une chose, mais refuser Son existence, qu'est-ce que cela veut dire? Cela veut dire qu'il dit: "Que Dieu existe, mais qu'Il reste loin de nous. Nous ne voulons rien à faire avec Lui." Comme les existentialistes disaient: "Vous dîtes 'Notre Père qui est aux cieux'. Qu'Il soit donc au ciel, sans rien à faire avec nous sur la terre. Nous ferons ce que nous voudrons, loin de Lui qui est au ciel." De telles paroles prouvent que ces gens doutent que le Seigneur les entends, les voit et ne se soucie pas de leurs paroles.

Les Existentialistes disaient: "Il serait bien si Dieu n'existait pas, pour que nous, nous existions." Ce qui veut dire: "Pour que nous jouissions de la vie comme nous voulons." Ces gens, qui refusent le Seigneur, n'arrivent pas à marcher selon les commandements du Seigneur. Ils n'arrivent pas à le faire! Donc, ils disent: "Les commandements du Seigneur sont trop lourds pour nous, et nous ne pouvons pas les suivre! Ne nous soucions pas du Seigneur!" Donc, ils Le refusent. Même s'Il existe, ils le refusent, parce qu'ils sont fatigués de ses commandements et sont incapables de les suivre. Pourquoi en sont ils fatigués? Car la corruption où ils vivent est contre les commandements de Dieu. Ils veulent vivre comme ils veulent. Et, plus les gens vivent dans la corruption, plus ils finiront par refuser Dieu et par Le nier.

Sûrement, les commandements du Seigneur, seuls, peuvent être considérés difficiles. Mais, les commandements de Dieu accompagnés par la grâce du Seigneur, et le pouvoir qu'Il donne à les pratiquer, sont faciles. Mais l'état de celui qui est incapable de suivre les commandements du Seigneur n'est pas dû à Dieu, mais à la personne même, car sa condition spirituelle est faible, et il en résulte qu'elle est incapable de suivre les commandements.

Ceci est comme l'élève qui dit que l'examen est difficile. Il dit qu'il est difficile parce que lui, il est incapable de répondre aux questions. Mais, il y a d'autres qui en sont capables et qui sont capables d'avoir de bonnes notes, et ne disent pas que c'est difficile. Difficile ou facile est quelque chose de relatif, qui dépend de la personne même, et si elle est capable ou non.

Donc certains nient l'existence de Dieu, certains refusent Son existence et certains doutent de l'amour du Seigneur. Donc leurs doutes ne sont pas sur Son existence mais sur Son amour. L'un d'eux peut te dire: "Je suis malade et j'ai beaucoup prié, mais le Seigneur n'a pas écouté ma prière." Alors, il finit par douter de l'amour du Seigneur et du fait que le Seigneur l'aidera ou non. En voilà donc un type de doute.

Certains doutent de la justice de Dieu, comme certains parmi les Marxistes qui ne sont pas sur la bonne voie. (Certains Marxistes sont sur la bonne voie, et d'autres sont sur la mauvaise). Ils disaient: "Il est comme si le Seigneur est dans une haute tour, ne prêtant aucune attention aux hommes. Il n'y a pas de justice! Les riches sont riches, et les pauvres sont pauvres, et les biens ne sont pas justement partagés entre eux." Donc, ils doutent de la justice de Dieu. Ensuite, ils Le refusent.

Bien sûr, même si le Seigneur partageait tout l'argent du monde en égalité entre tous, après un ou deux ans, cet équilibre serait ruiné de nouveau. Car, il y en a qui ont des désirs, et qui perdent leur argent dans une vie de gaspillage. D'autres, sans réfléchir, commencent des projets commerciaux et n'arrivent pas à les finir. Donc, ils tombent en faïte et perdent leur argent. D'autres sont habiles à voler les autres, donc ils ruinent cet équilibre. Donc, cet équilibre ne pourrait jamais durer. Après un peu de temps, il finirait.

Mais, sûrement, à chacun qui s'applique il existe une récompense. La manière de penser des hommes n'est pas la même, leur capacité n'est pas la même, et leurs talents ne sont pas les mêmes, et, quoiqu'il soit, cet équilibre serait ruiné.

Donc, certains doutent de l'amour du Seigneur, certains doutent de la justice du Seigneur, et certains doutent que le Seigneur écoute leur prière. Ils prient un peu, puis ils trouvent que le Seigneur ne les exauce pas. Alors, ils doutent sur le Seigneur, et cetera. Mais la Bible dit: "Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal." (Jacques 4:3) Et même si nous demandons quelque chose de bien, le Seigneur détermine le temps propice pour nous la donner, et Il détermine ce temps d'exaucer la prière selon Sa sagesse.

Considérons notre père Abraham, le patriarche des patriarches. Le Seigneur a tardé à lui donner des enfants. Alors, il a eu recours à une ruse humaine, et il a épousé Agar. Et, même après avoir eu Isaac et Ismaël, il a trouvé que sa postérité n'était ni comme les étoiles du ciel, ni comme le sable qui est sur le bord de la mer, alors il a commencé lui aussi à douter, et a épousé Ketura. Abraham a épousé Ketura dans Genèse, chapitre 25. La Bible dit: "Abraham prit encore une femme, nommée Ketura." (Genèse 25:1).

Parfois, l'homme trouve que le Seigneur a tardé à tenir Sa promesse, alors il doute. Comme résultat du doute, il a recours à des solutions humaines, et, peut-être, parfois il a recours à des solutions qui ne sont pas justes. Comme Rebecca. Le Seigneur lui donna une promesse, et lui dit: "Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles: un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit." (Genèse 25:23). Elle sut donc que Jacob sera celui qui aura les promesses. Puis, elle trouva que le Seigneur tarda à tenir Sa promesse et le temps de la bénédiction par Isaac est venu. Alors, elle commença à penser à des solutions humaines.

Plusieurs, quand le Seigneur tarde à tenir Ses promesses à eux, ou, plutôt, quand ils croient que le Seigneur a tardé à tenir Ses promesses, ils ont recours à des solutions humaines, qui peuvent comprendre beaucoup de fautes. Ils ne réalisent pas la sagesse de Dieu en tardant ou non. Tandis qu'il y a d'autres qui, quand ils sentent que Dieu a tardé, ils prient encore plus, et supplient plus qu'avant, et vouent des voeux. Comme Anne, la mère de Samuel. Quand le Seigneur tarda à lui donner des enfants, elle pria et voua des voeux, et pleura, et, le Seigneur l'exauça et lui donna Samuel.

Mais, il y a toujours des hommes qui doutent sur le Seigneur et Lui font des reproches. Pourquoi Seigneur as-Tu tardé?! Pourquoi Seigneur ne nous as-Tu pas exaucés?! Où est Ta tendresse, Seigneur?! Où est Ta miséricorde, Seigneur?! Où sont Tes promesses, Seigneur?! Et ils cirent devant Dieu. Certains crient dans la foi, mais d'autres crient alors que le doute remplit leurs coeurs.

Les pensées de doute sur le Seigneur et sur Ses qualités peuvent être des guerres du diable. Une personne peut avoir un coeur pur, mais les guerres du diable peuvent peser sur elle. Le diable sème le doute dans son coeur.

Parfois, ceux qui sèment le doute dans le coeur de l'homme sont aussi les méchants et les athées, comme ils faisaient jadis, dans le communisme. Ils disaient à un paysan: "Viens. Demande à Dieu de te donner une vache." Il disait alors: "Seigneur, donne-moi une vache." Ensuite, il trouvait qu'elle ne venait pas. Ils lui disaient alors: "Demande à Staline, ou à Lénine, de te donner une vache." Et ils la lui apportaient tout de suite. Ce sont des actions sataniques. Des idées diaboliques, et des ruses pour faire blasphémer les hommes et leur faire dire qu'il n'y a pas de Dieu. C'est le doute de l'existence de Dieu. Nous en parlerons encore, et de plusieurs de ses aspects, Dieu le voulant.

Le Doute dans la Famille:

Le doute dans la famille. Un homme peut trouver que sa femme est belle, et il commence à douter qu'on la lui prendra, ou qu'elle ira elle-même à un autre. Alors, il l'enferme dans la maison et l'empêche de sortir. Et si elle va ici ou là, il doute sur elle et lui demande: "Où étais-tu? Où es-tu allée? A qui as-tu parlé? Qu'as-tu fait? Que t'a-t-il dit? Que lui as-tu dit?" Et il l'interroge comme on fait à un tribunal, d'une façon terrible! Le doute peut même le tourmenter à un tel point qu'il la divorce.

Le doute est de la souffrance! Si le doute entre dans le coeur de l'homme, il le tourmente, le fatigue, car il n'atteint ni un oui ni un non. Dans le doute, il est à un carrefour. Ce doute, est-il vrai? Est-il faut? C'est la souffrance!

Ou, une femme qui doute sur son mari. Elle le surveille et calcul ses mouvements. "Où étais-tu? Pourquoi es-tu en retard? Qu'as-tu fait? Qui as-tu rencontré? A qui as-tu souri? Avec qui as-tu ri?" Et le pauvre homme vit dans le trouble: le trouble à cause de ces interrogations causées par le doute.

Donc, celui qui vit dans le doute se tourmente lui-même par le doute, et tourmente les autres par le doute. Celui qui ne doute pas est tranquille. Mais celui qui doute n'est pas tranquille, car il veut atteindre un résultat. Il se demande: "Est-ce vrai ou faut?!" Et, il n'accèpte pas les excuses, ou bien, il les croit des ruses. C'est terrible!

Une femme peut aussi douter pas seulement de la conduite de son mari, mais aussi de ses fonds, où il les dépense, combien d'argent il obtient et combien il en dépense, quels sont les fonds connus, et quels sont ceux qui sont secrets. Terrible! C'est du doute qui fait souffrir! Et, bien sûr, le résultat est que cette personne souffre à cause de son doute et fait souffrir les autres par ses interrogations, sa vérification de leurs actions, et son effort pour découvrir la vérité, et cetera.

Le doute peut aussi exister entre les enfants et leurs parents, ou entre les parents et leurs enfants. C'est terrible! Le remède du doute dans ce cas est, toujours, la confiance et l'amour. S'il y a l'amour, il n'y a pas de doute. S'il y a la confiance, il n'y a pas de doute.

Si une personne a confiance en une autre, elle ne doute jamais sur elle. Même si on lui donne plusieurs raisons de douter, elle n'en croit aucune. Quand Christ a guérit l'aveugle-né, on est venu et on lui a dit: "Ne sais-tu pas que celui qui t'a guérit est un pécheur, car Il l'a fait le jour du Sabbat?", il n'a pas voulu accepter ce doute. Il leur a dit: Non! "S'il est pécheur, je ne sais; je sais une chose, c'est que j'étais aveugle et que maintenant je vois… Jamais on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né… [et] Dieu n'exauce point les pécheurs." (Jean 9:25, 31 et 32) "Voici ce qu'a fait Celui que vous appelez un pécheur!" Il leur a donc répondu et n'a pas accepté le doute. Donc le doute peut venir de dehors, mais l'homme peut ne pas l'accepter au dedans.

Mais, si le doute entre dedans, et paraît au dehors, se serait terrible! L'entrée du doute est très facile, et sa sortie est très difficile!

Un exemple de ceux qui doutent sur Dieu est le peuple d'Israël, dans le désert, au temps de Moïse. Combien de fois le Seigneur leur a-t-il donné des dons! Il leur a donné la manne et les cailles. Il les a guidés avec la colonne de nuée le matin, et avec la colonne de feu la nuit. Il leur a fait sortir de l'eau d'un rocher, et s'est occupé d'eux. Mais le doute existait toujours! Et le doute les a conduits à murmurer, car celui qui doute de l'amour d'un autre, murmure contre lui. Ils ont douté sur Dieu, donc ils ont commencé à murmurer: "Pourquoi nous avez-vous fait sortir de la terre d'Egypte?! Voulez-vous nous faire périr au désert?! Ce n'est pas juste! Où est le poireau, le radis?! Où sont les poissons, les pastèques?!" Ils aimaient le luxe. Ces choses, sont-ils mieux que la manne et les cailles?!

Donc, quelqu'un peut douter, bien que tout ce qui est autour de lui empêche le doute. Le peuple, au désert, doutait sur le Seigneur, bien que toutes les grâces étaient là. Pourtant, le doute existait toujours!

Parfois, le doute est une guerre que le diable enflamme. La première séduction diabolique fut le doute. Le diable dit: "Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?" (Genèse 3:1) C'est-à-dire l'arbre au milieu du jardin. "Est-il vrai que le Seigneur a dit cela? Qui a dit que c'est défendu? L'arbre est beau, et fait plaisir aux yeux. Comment peut-il être défendu? Et, le Seigneur, vous aime-t-Il vraiment? S'Il vous aimait, pourquoi vous empêche-t-Il d'en manger?" Paroles diaboliques ! Il les a confus.

Aussi, dans la tentation sur la montagne, il dit au Christ: "Si Tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu'elle devienne du pain." (Luc 4:3) "Est-il possible que le Seigneur empêche Son Fils Unique de manger, et Le laisse affamé au désert?! Quelle sorte de filiation, ou de parenté serait-ce?! Et quel est le pouvoir du Fils? Le Fils, ne peut-Il pas changer les pierres en du pain, et manger pour ne plus avoir faim? Ce n'est pas juste!" Pensées diaboliques!

Le diable plante des idées, mais ne force pas l'homme à les accepter. Ces deux vont ensemble: la séduction du diable et l'acceptation de l'homme. Si l'homme accepte l'idée tout de suite, avec le temps, le doute peut se transformer en une habitude ou en une nature. Ceci est le plus dangereux! Il devient une personne douteuse.

Il y a une différence entre une personne qui doute et une personne douteuse. Quelle est la différence? Une personne qui doute, dans un certain incident, doute une fois et c'est fini. Mais la personne douteuse a le doute dans son esprit. Elle doute continuellement. Le doute est devenu sa nature. C'est comme Thomas; il était douteux. Une telle personne doute en tout. Le doute est devenu sa nature. Il est très difficile de rencontrer, dans la vie, des personnes douteuses, qui doutent de tout.

Donc, il y a ceux qui doutent sur le Seigneur, ceux qui doutent sur la religion, et ceux qui doutent sur la doctrine. Il y en a, bien sûr, qui plantent le doute, comme ceux qui inventent les hérésies et qui répandent le doute.

Certains doutent des valeurs, des principes et des vertus. Ils disent - (je ne veux pas vous faire douter, mais je vous dit seulement qu'on dit ces choses-là) - "Pourquoi jeûner? Quel est le bénéfice du jeûne? Le Seigneur, ne s'intéresse-t-il pas à l'esprit? Quelle différence y a-t-il si le corps mange ou non? Pas de différence! Ce qui est important est que l'esprit reste pur." Ces idées sont aussi sataniques.

Qui dit qu'il n'y a point de bénéfice? Chaque vertu a des bénéfices spirituels… Le jeûne a des bénéfices spirituels. Mais rien n'arrête celui qui veut douter. Et, il peut même répandre le doute chez ceux qui l'entourent.

Le Doute sur les Autres:

Certains peuvent douter sur les autres, et ce doute peut se transformer en un complexe. Qu'est-ce que cela veut dire? C'est-à-dire qu'une telle personne peut avoir un complexe à cause des autres, alors, elle croit que tous les gens sont mauvais. Ceci se transforme en un complexe chez elle. Elle peut devenir déprimée à cause du doute. La faute, là, est que son jugement sur une seule personne se transforme en un jugement général.

Par exemple, elle peut avoir un ami, et cet ami la trahit. Alors, elle dit: "Tous les amis sont des traîtres. Non! Moi, j'ai eu cette expérience moi-même! La personne pour qui j'ai fait… et avec qui j'ai fait… s'est tournée contre moi." Et, elle doute de l'amitié.

Elle peut aussi dire un secret à quelqu'un, puis il révèle le secret. Alors, elle dit: "Tous révèlent les secrets!" Elle transforme le jugement individuel en un jugement collectif sur tous.

Ou, quelqu'un peut aller à un certain pays, puis un voleur le vole, en prenant ce qu'il a dans sa poche, ou en volant le sac que sa femme tient, et cetera. Alors, il dit: "Ce pays est plein de voleurs! Ça m'est arrivé à moi! J'étais là-bas et on m'a volé!" On lui répond: "Mais, était-ce tout le pays qui t'a volé?!" Il dit toujours: "Tous ces gens sont comme cela." Et le doute entre en lui. Comme résultat du doute, il a peur des autres.

Ou, des jeunes enfants voient leur mère et leur père qui se disputent, ou se frappent, ou s'insultent. Alors, plus tard, ils disent: "Non! Le mariage est mauvais!" Et ils refusent de se marier parce qu'ils ont vu de leurs propres yeux une expérience maritale sans succès. Mais, il y a d'autres couples qui sont heureux! Mais ils disent: "Non! Nous avons vu cela nous-même!" Et, ils doutent sur le mariage. Donc, les couples qui se disputent doivent faire attention aux enfants, car ils plantent le doute dans les pensées de leurs enfants, que le mariage fait souffrir.

Ou bien, une fille peut trouver que son père est un dictateur à la maison. Alors, elle dit: "Comment puis-je me marier?! Je n'aimerais pas avoir un autre dictateur! Que je reste loin des hommes, car ils sont… etc." Et elle doute sur le mariage et sur les hommes. La raison du doute est que le cas individuel se transforme, dans l'esprit de ces personnes, en un cas général.

En réalité, le doute sur les amis et sur les gens a besoin de la franchise, de la confrontation et du blâme. Nous pourrions trouver que les idées qui se trouvent dans nos esprits n'ont pas d'existence réelle, et que ce doute comprend de l'injustice. Et, peut-être que l'autre justifierait la situation d'une justification intégrale, et écarterait le doute de nos coeurs.

C'est comme quand tu envoies une lettre à quelqu'un, et qu'il reste longtemps sans répondre. Peut-être qu'il était malade, ou qu'il a perdu ton adresse. Ou bien, peut-être que ta lettre n'est pas arrivée. C'est-à-dire que quand nous justifions ce qui arrive d'une bonne justification, ceci écarte le doute.

Le Doute sur Soi-même:

Celui qui doute sur lui-même peut, par exemple, douter de son habilité, de son potentiel. Il dit: "Moi, je ne pourrais pas faire ce travail. Non! Je n'en suis pas capable." Il doute sur lui-même.

C'est comme quelqu'un qu'on invite à servir à l'église. Alors, il dit: "Je ne peux pas, …etc." Il doute sur lui-même, qu'il n'a pas la capacité de servir. Ou bien, s'il sert à l'église et le fruit du service tarde, il dit: "J'ai servi, mais sans résultat. Ce serait mieux pour moi de laisser le service."

Un autre peut douter de sa capacité de servir, ou de sa capacité de remplir un certain poste. Ou bien, il peut douter de sa capacité de se repentir, et dire: "Le repentir est difficile! J'en suis incapable!" Et, il doute qu'il peut se débarrasser du péché dans lequel il vit. Il doute de son habilité.

Tu peux alors lui dire: "Même si tu doutes de ton habilité, ne doutes pas du pouvoir du Seigneur de t'aider à te repentir." Si toi tu ne peux pas, Dieu, qui travaille en toi, Lui, Il peut. Ne dépends pas de ton habilité seule.

Pourtant, parfois l'homme doute toujours de son habilité. C'est aussi comme un élève qui va prendre un examen. Il doute qu'il pourra répondre aux questions, et, quand il lit les questions, il devient confus. Il se dit: "Je ne pourrai point répondre!" Beaucoup d'élèves commencent à douter de leur habilité avant l'examen, à l'instant d'entrer dans la salle d'examen, ou quand ils s'assoient avec le professeur dans un examen oral. Ou bien, ils doutent sur quel sera leur résultat, ou leurs notes. Ils doutent.

C'est aussi comme une fille que quelqu'un vient fiancer, et qui doute qu'elle lui plaira. Elle a donc peur. Quand on lui dit: "Il est venu. Fais-toi jolie et prépares-toi.", c'est pour elle comme si l'ange de la mort vient. Elle a peur et se demande ce qu'il dira d'elle, de son apparence, de son intelligence, si ce qu'elle dit lui plaira, et, la pauvre, se sent comme les esclaves d'autrefois… Mais, il y a des filles qui ne doutent pas.

 

La peur peut causer le doute, et le doute peut causer la peur. Ces deux sont comme deux qui se passent un ballon entre eux. Le doute cause la peur et la peur cause le doute. Elles vont ensemble. C'est terrible! Voici donc l'histoire de quelqu'un qui doute de lui-même.

C'est aussi comme quelqu'un qui prépare un travail littéraire. Il commence à douter que ses idées s'arrangeront, et qu'il pourra le compléter. S'il fait un projet, il doute qu'il réussira. Il se dit: "Si je fais ce projet, réussira-t-il?" Et le doute cause l'hésitation, la peur, l'angoisse, le trouble, tout à cause du doute.

Au contraire, un autre dirait: "Ne t'inquiète pas! Même si le projet est difficile, la grâce du Seigneur sera avec nous." Et, il ne doute jamais.

Le doute est aussi le résultat du manque de foi. Le Seigneur dit un mot de grand bénéfice à Pierre. Il lui dit: "Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté?" (Matthieu 14:31) Pierre, quand il était en train de marcher avec foi, a pu marcher sur l'eau, et il n'a pas eu peur. Mais, quand il a douté, il est tombé.

Le doute, aussi, fait perdre à l'homme son pouvoir psychologique. Alors, il s'inquiète, a peur et se trouble, et ne sais que faire.

Certains doutent de la voie que le Seigneur a préparée pour leur âme. Ils se demandent: "Le Seigneur, que veut-Il que je fasse dans ma vie? Veut-il que je sois un prêtre, ou un moine, ou un dévoué, ou bien un employé ordinaire, marié et ayant un travail?" Et, ils trouvent devant eux des voies ramifiées, et ils ne savent s'ils faut prendre celle-ci, ou celle-là, ou celle-là, … Ils doutent.

Dans ces cas, il est bien d'écouter les conseils. Si nous doutons de notre route dans la vie, nous pouvons demander à quelqu'un d'autre ce qu'il pense, demander les conseils du père de confession, d'un guide spirituel, qui peut nous aider à arriver à un résultat. Mais, il ne faut pas se laisser à son propre doute.

Le Doute au Sujet des Miracles:

Certains peuvent atteindre le point de douter des miracles! Celui qui doute des miracles doute du pouvoir de Dieu. Peut-être que certains des athées ont atteint ce point à cause de leur doute des miracles.

Ils doutent, par exemple, du pouvoir de Dieu à créer. C'est-à-dire à créer quelque chose de rien. Ceci est quelque chose qui les fait douter. Ou bien, ils doutent de Son pouvoir de ressusciter quelqu'un de la mort. Ces deux miracles sont celles qui leur font le plus peur.

Quand la Vierge a paru sur l'Eglise de Zeitoun, plusieurs ont cru à son apparition et en ont bénéficié, mais d'autres ont douté. Et ceux qui ont douté n'ont pas pu la voir.

Le Seigneur veut la simplicité du coeur chez les hommes. Cette simplicité les empêche de douter, et empêche le doute de les atteindre.

Causes, Résultats et Remèdes du Doute:

Le doute a plusieurs résultats. On a dit que le doute dans la famille, entre le mari et la femme, résulte en des interrogations, de la surveillance, du jugement, de la tristesse, et ceci peut arriver au divorce. Le doute cause la peur, l'angoisse et le trouble, et il cause la confusion, la souffrance et l'hésitation.

Le doute fait perdre l'âme à l'intérieur, et les relations à l'extérieur. Voyons comment ceci peut arriver.

Certains doutent dans les situations difficiles. C'est comme le peuple d'Israël quand ils étaient devant la mer rouge. Situation difficile. Alors, ils ont commencé à douter à cause de la difficulté de la situation. Mais, Moïse, par la foi, ne trouvait rien difficile. Par la foi, il est entré dans la mer rouge. Par la foi, la mer s'est divisée devant lui. Et, il a marché, un mur d'eau à sa droite et un autre à sa gauche.

D'autres doutent comme résultat de l'influence du milieu qui les entoure. Sachez cette règle: si vous fréquentez des gens qui ont la profondeur de la foi, ils planteront la foi dans vos coeurs. Et, si vous fréquentez des gens douteux, ils introduiront le doute dans vos coeurs. Car le doute est une maladie. Une maladie psychologique ou spirituelle qui est parfois contagieuse.

Christ parut à Marie Madeleine, et elle le tint par les pieds et l'adora. Mais, quand elle marcha sur la route, entendu les rumeurs que les Scribes et les Pharisiens ont répandu, que les disciples L'ont volé, etc., elle dit: "Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis." (Jean 20:2) Mais, ma fille, comment dis-tu qu'ils ont enlevé le Seigneur?! Tu L'as vu, tu as tenu Ses pieds, tu as baisé Ses pieds et tu L'as adoré.

Donc, le milieu entourant peut causer le doute. Pour cela, pendant le temps du communisme, nous avions peur d'envoyer des missions d'étude à ces pays, de peur que les étudiants ne subissent le lavage du cerveau à cause du doute qu'on introduirait dans leurs coeurs. Le milieu entourant peut donc troubler. Les rumeurs que les gens répandent, ce qui est écrit dans les journaux et dans les magazines peut causer le doute.

Tu peux commencer à douter sur quelqu'un en qui tu avais confiance, comme résultat de ce qu'on dit. Trop répéter de tels paroles à quelqu'un peut le faire douter.

Aussi, vivre avec quelqu'un qui doute nous fait douter. Si quelqu'un vit avec des jeunes gens qui, spirituellement, marchent sur la mauvaise voie, ils pourraient le faire douter de la religion, de la doctrine, de la vertu. Ils pourraient lui dire: "Notre ami! Passeras-tu toute ta vie à jeûner, prier et laisser le monde?! Quel bénéfice as-tu a faire cela? Tu perdras ta jeunesse! …etc."

Je me rappelle qu'autrefois, quand j'étais un jeune homme de 20 ans peut-être, peut-être en 1940 ou 1941, j'allais à Dar Al Kotob (bibliothèque nationale) et je lisais la poésie. J'avais appris la poésie en 1939. Alors, j'ai lu un poème, à Dar Al Kotob, dont j'oublie l'auteur. Donc, je ne pourrai pas finir le poème. J'ai étudié seulement ces quelques vers de 1940 ou 1941. Il s'agit d'un moine qui devint méchant. Il alla au moine qui dirige le monastère et lui dit:

Ô maître du monastère, j'ai haï la vie
Et je suis fatigué de vivre au fond du vide
Eloigne la flûte de moi un peu
Ô toi qui me fait perdre ma vie dans la prière
Et laisse le coeur à sa volonté
Ne perd pas ce qui reste de sa jeunesse.
Ce corps que tu as fait souffrir
Cette souffrance ne plaît pas à Dieu.

Ensuite, le moine qui dirige le monastère dit:

Mon fils, fais attention à un Dieu qui entend
Tout ce que tu as dit, et prend garde de Sa fureur.
Combien de fois du bruit ne s'est-il levé sans
Que la mort ne le rende silencieux.

Et, il commença à lui parler de la vie et de ses problèmes et lui dit:

Le diable y a creusé un gouffre

Couvert de fleurs. Donc prends en garde.

Ensuite, le moine commença à entrer dans des discussions avec le directeur du monastère, exactement comme le diable fit au début. Et, il commença à lui expliquer comment le diable est fort et comment il est celui qui possède le monde, comment le Royaume de Dieu est trop loin, comparé au royaume du diable. Il continua à faire cela jusqu'à ce qu'il confus l'esprit du directeur du monastère. Alors, celui-ci vint et dit:

Moines, quand les cymbales de la prière sonnent
Préparez une procession et chantez la vie
Et adorez le diable car le diable, dans la vie, est un dieu.

C'est comme les adorateurs du diable. Ensuite, le poème dit qu'en ce moment, un ange descendit et prit l'esprit du moine. Alors, tout changea: tous eurent peur et se repentirent car celui qui disait ces paroles, le Seigneur le prit.

Combien de fois la séduction et le bavardage continuel dans les oreilles des hommes ont-ils confus des esprits! Combien ont-ils causé le doute! Donc, mon conseil à vous et de bien choisir vos amis. Choisissez bien ceux qui vivent avec vous et ceux avec qui vous vivez. Choisissez bien les livres que vous lisez. Choisissez bien les articles que vous lisez. Tout cela peut introduire le doute.

Une femme peut voir un roman à la télévision, où il s'agit d'un mari qui trahit sa femme. Alors, elle commence à projeter l'histoire sur elle-même. Elle dit: "C'est vrai! Il regardait comme ça! Il riait comme ça! Probablement, il essayait de s'échapper de la maison pour faire ceci, et ensuite il a dit qu'il était allé autre part." Et, on trouve qu'elle projette ce qu'elle a vu dans le roman, à la télévision, sur son mari. Et, le pauvre homme est perdu à cause d'un roman à la télévision! Ce type de projection arrive! Le doute peut entrer de cette façon, et aussi chez un mari qui doute sur sa femme. Un roman destructeur peut lui faire perdre sa confiance en elle. Il commence à dire: "Oui! C'est la même conduite! Les mêmes regards! Les mêmes mots! Les mêmes mouvements!" Il peut retourner à la maison et la gifler. Qu'est-il donc arrivé?! C'est le roman, ou ce que son ami lui a dit. C'est la projection qui cause le doute, et c'est l'influence du milieu entourant.

Sûrement, les sources du doute sont nombreuses, comme la lecture, les gens, les réunions, les amis, et, aussi, l'âme faible ou simple. Une personne simple peut croire tout ce qui est dit. Donc, on peut la bourrer d'idées, tel qu'elle vit tout ce qu'elle entend. On dit: "… Elle est comme un perroquet dont le cerveau est dans les oreilles." Il y a des gens comme cela. Si on les bourre de doute, ils se remplissent du doute. Si on les bourre de conviction et de foi, ils se remplissent de foi et de conviction.

Aussi, parmi les raisons du doute est donner une seule explication à ce qui arrive, bien que la vérité peut être autre. Comme une mère très tendre, à la maison. Elle est si tendre que quand son fils tarde à rentrer, elle doute et dit: "Il doit être mort! Il doit avoir eu un accident! Peut-être l'a-t-on enlevé! Peut-être…!" Et tous les doutes du monde entrent en elle. Mais, la raison du retard peut être différente. Il peut avoir veillé avec un ami à s'amuser un peu, et ils ont tardé… Ou bien, peut-être que le moyen de transport qu'Il a pris a tardé.

Donc, toujours, celui qui justifie les choses d'une seule justification peut tomber dans le doute. Mais, la personne qui est large d'esprit trouve plusieurs justifications, alors, elle est sauvée du doute.

Un autre peut douter à cause de la nature de son travail. La nature de son travail exige le doute. Ceci, bien sûr, ne s'applique pas à tous les postes, mais, par exemple, aux postes où on cherche les fautes. Ce type de travail exige le doute. On dit que le doute finit par guider à la vérité, mais, en ce cas, ils doutent au début, jusqu'à ce que la vérité soit prouvée.

Ceux qui travaillent à quêter et à rechercher les crimes doutent toujours au début. Ils doutent sur plusieurs personnes, dont une est la vraie criminelle, et les autres sont innocentes. Le doute est nécessaire au début. Ces gens qui interrogent et recherchent les crimes ont un principe: chercher celui qui bénéficie du crime, et on arrivera au vrai condamné. Qui donc bénéficierait d'assassiner la victime? Ou bien celui-ci, ou celui-là, ou celui-là…

Ils doutent sur tous, jusqu'à ce qu'ils arrivent à un d'eux. Ce type de doute n'est pas un péché, mais il est un moyen de faire la recherche. Aussi, les scientistes peuvent douter des résultats scientifiques. Ceci les aide à obtenir de bons résultats.

Donc, il y a des personnes qui sont simples et qui croient tout ce qu'elles entendent. Celles-ci peuvent être atteintes du doute. Si on les charge de doute, elles atteignent l'état du doute.

Il y a ceux qui étudient la critique biblique. Ils doutent de tout et confondent tout. Et, ceux qui vivent une vie tout à fait intellectuelle, sur une seule voie, doutent. Mais, ce qui est important, est que le doute ne se transforme pas en une nature, mais qu'il soit traité par la conviction. Il ne faut pas qu'il se transforme en un type de suspicion, et qu'il atteigne l'état de l'enfer de l'esprit et de l'angoisse psychologique.

S'il y a ceux qui doutent, il y a aussi des milliers de personnes qui ont vécu dans la foi, sans doute.

Prions!

Que Dieu ait pitié de nous et qu'Il nous bénisse. Qu'Il fasse luire sur nous Sa face. Et qu'Il bénisse tous ceux qui sont présents avec nous pendant cette prière. Par les prières que la Mère de Dieu, la pure Sainte Marie, lève pour nous à chaque instant, et tous les rangs des anges, des apôtres, des prophètes, des martyrs, des confesseurs, des ermites, des pieux et des saints qui ont fait plaisir au Seigneur par leurs bonnes actions, à chaque instant. Et par la bénédiction de l'ange pur de ce jour. Et par la bénédiction de Saint Marc et de Saint Anba Rouès et de tous les saints de cette région, et la bénédiction de la Sainte Vierge premièrement et dernièrement. Que leurs saintes bénédictions, leur aide, leur pitié et leur intercession soient toujours avec nous. Amen.

Du même auteur

La Colère

Vie de Pénitance et de Pureté

Les fautes de la parole

Fils de David, Fils d’Abraham

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

La Sainte Vierge

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Les trois personnes qu’Abraham reçut

De la fidélité dans les petites choses

Créateur du bien, Créateur du mal ?

Comment résoudre les problèmes

Les sept paroles sur la Croix

Fidélité, Sérieux et Minutie

Le calme

Comment se comporter avec les gens

Vie de foi

C'est Dieu qui commence

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

Nombre de générations

Sans que nous le demandions

Soyez fermes, inébranlables

Le Jeûne et le Repentir

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Le Sens de la Résurrection

Saints Pierre et Paul : leurs différences

La Famille dans la Bible

Notre responsabilité envers cette génération

Elisabeth ta parente

Attendez le Seigneur

Le Pape Chenouda III

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

Dieu agit avec nous

Et cette génération est passée

Consacrez un jeûne

Toutes Choses concourent au Bien

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Dieu cherche notre Salut

Les jours de la création et l’opinion des géologues

La Sagesse et le Discernement

Les bâtisseurs du Royaume

Elan de l'Ame

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

La Reconnaissance et la Fidélité

Le lien entre les deux Testaments

L'Espérance

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

Nos Martyrs de El Kocheh

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

Dieu est Compatissant et Bienveillant

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

La date de célébration de Noël

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

Le Christ avant l’âge de trente ans

Spiritualité des Fêtes

L’iniquité des pères et leurs enfants

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Les Anges

La généalogie à travers Joseph

N’hésitez pas entre les deux côtés

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Une porte était ouverte dans le ciel

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

Une alliance entre Dieu et l’homme