Mercredi, 22 Janvier, 1997

 

 

Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Un seul Dieu. Amen

 

A l'occasion de cette récondiliation avec Dieu, je voudrais dire quelque chose. Il y a plusieurs coeurs qui rencontrèrent Dieu et Il eut une relation avec eux. Ces coeurs sont de différents genres. Certains sont durs, et certains sont tendres.

1. Genres de Coeurs :

Certains coeurs que le Seigneur rencontra étaient très sensibles. C'est-à-dire, ils obéirent à un seul signe. Ces coeurs sensibles envers le Seigneur et délicats dans leur relation avec Lui, l'étaient, par exemple, dans leur réaction à Son appel. Le Seigneur dit à Abraham : « Va-t'en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. » (Genèse 12 :1) Tout de suite, il écouta ce mot avec toute délicatesse, et obéit, sans penser à ce que sera son destin, comme Paul l'apôtre dit de lui dans Hébreux, chapitre 11. Il dit : « Il partit sans savoir où il allait. » C'est un coeur sensible.

Parmi ces coeurs il y a aussi ceux des 12 apôtres. Matthieu, par exemple, se trouvait au bureau des péages. Le Seigneur lui dit : 'Suis-moi'. Tout de suite, il Le suivit et laissa tout. Il était sensible envers la volonté de Dieu, et il obéit sans discussion.

Parmi ces coeurs, il y a aussi celui de Saul le Tarse. Christ le rencontra sur la route. Il était un homme puissant, qui prenait des ordres des principaux sacrificateurs, et qui trainait des femmes et des hommes en prison. Il lui dit : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? … Il serait dur de regimber contre les aiguillons. » (Actes 9) Tout de suite, il Le suivit et Lui dit : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? », bien que sa mentalité était pharisienne, et il était un Juif convaincu. Il dit de lui-même : « J'ai vécu en pharisien, selon la secte la plus rigide de notre religion. » (Actes 26 :5)

Aussi, Nathanaël, après un seul mot du Christ, lui dit : « Tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d'Israël. » (Jean 1 : 49) Ce sont des âmes sensibles.

Un autre genre de coeurs discutait, mais c'était toujours le coeur d'un saint. Comme, par exemple, celui du prophète Moïse. Le Seigneur l'appela. Il lui dit : 'Non, non ! « Je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n'est ni d'hier, ni d'avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur. » (Exode 4 :10) Envoie quelqu'un d'autre à ma place.' Le Seigneur lui parla de nouveau. Il lui répondit encore : 'Non, non ! « J'ai la bouche et la langue embarrassés. » (Exode 4 :10) Je ne sais pas m'y prendre.' Mais le Seigneur ne le laissa que quand il lui céda.

Aussi Gédéon, par exemple, l'ange de l'Eternel lui vint et lui dit : « L'Eternel est avec toi, vaillant héros ! ». (Juges 6 : 12) Il lui répondit : 'L'Eternel est avec moi ? Comment l'Eternel est-Il avec nous : « Ah ! mon seigneur, si l'Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées ? » (Juges 6 :13)

Ce sont là donc des gens qui discutent.

Parmi eux, il y a aussi Zacharie le sacrificateur. Aussi, quand l'ange lui annonça qu'il aura un fils, il discuta jusqu'à ce que le Seigneur lui dit que cette bouche qui discutait sera muette jusqu'à ce que l'enfant naisse. Remarquez que le Seigneur agit avec lui avec fermeté. Il aurait pu lui dire : 'Ta bouche sera muette jusqu'à ce que ta femme devienne enceinte, et tu vois que son ventre est devenu gros, et, après cela, tu parleras.' Mais Il lui dit qu'il sera muet jusqu'à ce que l'enfant naisse. Et, en fait, il resta muet jusqu'à ce que l'enfant naquit.

Il y a aussi un genre de coeur qui est délicat, même sans que le Seigneur ne l'appelle. C'est le prophète Esaïe. Le Seigneur dit : « Qui enverrai-je ? » Il lui dit : « Me voici, envoie-moi. » (Esaïe 6 :8) Il le dit tout de suite. C'est-à-dire qu'il ne fut pas appelé et il discuta cet appel ! Non ! C'est sans qu'un appel ne lui vienne !

Ceci est aussi comme la soumission instantanée de la femme Samaritaine. Le Christ lui dit à peine quelques mots, alors elle crut en Lui. Et, non seulement crut-elle en Lui, mais elle crut et elle prêcha. C'est aussi comme Marie la Copte dans l'histoire.

Bien qu'il y a ces genres de coeurs sensibles, il y a des gens aux coeurs durs. Saint Etienne leur dit, pendant sa lapidation : « Hommes au cou raide. » (Actes 7 :51)

Et le Christ dit à Jérusalem : « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! » (Matthieu 23 :37) Ce sont des gens durs.

Pour cela, le péché est considéré de la dureté dans notre traitement de Dieu. Pour cela, Paul l'apôtre dit, dans l'épître aux Hébreux, chapitre 3 : « Si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs. » Donc, la personne pécheresse, qui n'écoute pas la voix du Seigneur, a un coeur dur à l'intérieur. N'endurcissez pas vos coeurs, surtout dans votre relation avec le Seigneur au coeur doux, qui est très loin de cette dureté.

2. L'exemple que Christ nous donne

Le coeur du Seigneur est très loin de la dureté, et, en plus, est caractérisé pas la délicatesse, la douceur, et la tendresse. Il nous donne, à travers la façon dont Il nous traite, un bon exemple à suivre.

Qu'est-ce que cela veut dire ? Par exemple, nous trouvons que lorsque le Seigneur vut que Jacob, le père des pères, avait peur de son frère Esaü, Son coeur s'attendrit beaucoup, bien que Jacob avait trompé son père et avait mal fait, et cetera. Mais, dès que le Seigneur trouva qu'il avait peur, sur la route, Il lui parut dans une vision merveilleuse : une échelle liant le ciel à la terre, et les anges montant et descendant sur elle, dans Genèse 28. Et, Il lui dit : « Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays. » (Genèse 28 :15) C'est un coeur bon, tendre, même sans que Jacob n'ait prié à cet instant. Il marchait seulement, fatigué. Mais, le Seigneur est bon dans son traitement des hommes.

Il trouva qu'Abraham levait le couteau sur son fils. Bien que c'était le Seigneur qui le lui avait commandé, Il ne put supporter cela ! Alors, Il lui dit : 'Non, non ! « N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien. »' (Genèse 22 :12)

Aussi, Il vut que Pierre avait frappé l'oreille du serviteur du souverain sacrificateur, et le Seigneur fut très tendre avec ce serviteur. Il lui rattacha son oreille et la lui guérit, bien qu'il fut un serviteur qui n'écouta pas la parole de Dieu. Le Seigneur lui donna des oreilles, même s'ils n'écoutent pas la parole de Dieu.

Le Seigneur est tendre envers celui qui n'a pas de dureté. Quand Il trouva que Sara avait renvoyé Agar, Il s'attendrit envers Agar, sur la route.

Quand Il trouva, à la piscine de Béthesda, l'homme qui, depuis 38 ans, n'avait personne pour le jeter dans la piscine quand l'eau est agitée, pour qu'il guérisse, Il le guérit lui-même.

Aussi, quand Il trouva Elie s'échappant de Jézabel et ayant peur - Elie le puissant, le fort - quand le Seigneur trouva qu'il avait peur, Il lui parut en route et lui dit : « Que fais-tu ici, Elie ? » (1 Rois 19 :9), et Il le consola avec des mots tendres.

Le Seigneur, quand Il trouva la femme qui avait été prise en flagrant délit d'adultère, et on allait la lapider, Il s'opposa à ceux qui allaient la lapider, et la sauva d'eux, et leur dit : « Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. » (Jean 8 :7)

Le Seigneur est bon, doux et ne veut pas la mort du pécheur, mais, plutôt, qu'il retourne à Lui et vive. Dieu, le tendre, le bon, n'aime pas la dureté. Il soutient les pécheurs, mais, les durs, Il s'oppose à eux.

Il s'opposa aux scribes et aux pharisiens et leur dit : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! » Pourquoi ? Car « ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. » (Matthieu 23) Il leur dit : 'Non ! Ne faites pas cela. Soyez tendres envers les gens, ne leur faites pas porter de fardeaux pesants !'

Il nous donna la parabole du serviteur qui avait des dettes, et quand il pleura devant son maître, celui-ci ne voulut pas le jeter en prison et lui pardonna. Ensuite, quand il sortit, il saisit son collègue et lui demanda une dette, et voulut le jeter en prison. Le maître dit donc : 'Non, non ! ce serviteur dur, prennez-le et jetez-le en prison, car il ne fut pas doux avec son collègue, et fut dur envers lui.'

Le Seigneur n'aime pas cette dureté du tout.

Ce qui est étonnant est qu'Il réprimandait ses enfants durs ou son peuple dur avec bonté.

Comment ? Il dit : « Cieux, écoutez ! terre, prête l'oreille ! Car l'Eternel parle. J'ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre moi. » (Esaïe 1 :2) Seigneur, que feras-tu avec ceux qui se sont révoltés contre toi ? Il leur dit : « Venez, et plaidons ! dit l'Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige. » (Esaïe 1 :18) Voilà une reproche délicate, bien qu'ils avaient été mauvais !

Dans le livre du prophète Jérémie, Il leur dit : « mon peuple a commis un double péché : Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassés ; qui ne retiennent pas l'eau. » (Jérémie 2 :13)

Le Seigneur est doux. Quand Il trouve que les portes sont fermées devant lui, Il dit : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3 :20) Seigneur, et s'il n'ouvre pas ? 'Je continuerai à frapper à la porte jusqu'à ce que sa dureté le quitte et il m'ouvre.'

Ou bien, le Seigneur peut donner à une telle personne une leçon, comme Il fit avec la vièrge du Cantique. Il frappa à la porte de son coeur. Elle n'ouvrit pas. Alors, Il passa la main par la fenêtre, et ses entrailles s'émurent pour Lui, mais elle dit : « J'ai lavé mes pieds, comment les salirais-je ? » Ma fille, comment peux-tu dire cela ? ! Elle dit alors : « mon bien-aimé s'en était allé, il avait disparu… Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. Je l'ai appelé, et il ne m'a point répondu. » (Cantique 5) Elle prit donc une leçon. Pourtant, Il revint, la consola, et tout marcha bien.

Ce qui est étonnant est que le Seigneur dit : « J'ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle. » (Esaïe 65 :2) Si ce peuple est rebelle, lui tends-tu toujours les mains ? ! Le Seigneur dit : 'Ils sont encore trop jeunes. Demain, ils seront corrigé, se repentiront et deviendront bien. J'aurai de la patience jusqu'à ce qu'ils se soient corrigé.'

Le Seigneur est bon, et Il est merveilleux dans sa bonté, bien que tandis que son amour est illimité, nous le recueillons avec ingratitude et reniement. Pourtant, Il tend ses mains tous les jours vers un peuple rebelle.

Même sur la croix, qui est l'extrème dureté de la part des hommes ! Sur la croix, Il dit : « Père, pardonne leur, car ils ne savent ce qu'ils font. » (Luc 23 :34) Crois-moi, Seigneur, Tu es bon ! Vraiment bon ! Tu es bon, même avec ceux qui ne le sont pas !

Malgré tout cela, nous nous conduisons toujours avec dureté, même avec Dieu, et même contre Lui. Cette dureté est que, bien que le Seigneur ait patience, et qu'Il nous traite avec amour, nous ne sommes pas touchés par la patience de Dieu, ne sachant pas que sa patience nous conduit au repentir.

3. Caractéristiques du coeur dur

Celui qui a un coeur dur n'est touché ni par la prière, ni par la lecture spirituelle, ni par un hymne, ni par un chant, ni par une Messe, ni par un sermon. Il est comme si ces choses spirituelles tombenet sur un coeur de pierre ! Comme les graines tombées sur les pierres.

Le coeur bon est, au contraire, comme de l'argile souple dans la main de Dieu. Il la forme comme Il veut. Quant au coeur dur, il est comme l'argile rugueuse, qui ne convient pas à être formée par le Seigneur en des instruments d'honneur. Elle ne convient qu'à être des instruments de déshonneur.

C'est un coeur dur, rude. Ni sermons, ni chants, ni hymnes, ni versets, ni livres spirituels ne le touchent. C'est un coeur malade. Même quand il est un peu touché, la Bible dit de lui : « [il] fut [brûlé] et sécha, faute de racines. » (Matthieu 13 :6)

Ce coeur dur n'est même pas touché par les évènements ! Quand des tremblements de terre arrivent, au début, il a peur. Ensuite, il retourne à sa dureté, comme il était. Et, il dit du tremblement de terre : 'C'est passé !'

Quand des inondations arrivent, il est effrayé. Quand il entend du problème de l'ozone et du soleil, il est touché, un peu. Ensuite, il retourne à sa nature. Sa dureté du coeur fait qu'il n'est pas affecté.

Si quelqu'un meurt, il est touché pendant deux minutes, puis il redevient dur. C'est un coeur dur qui n'écoute pas la parole de Dieu et n'est pas touché par les évènements.

Il n'est pas touché par les avertissements que Dieu met sur sa route.

Comme il y a d'avertissements ! Par exemple, il devient malade. Un gonflement lui arrive. Alors, il a peur que ce ne soit le cancer. Il dit alors : 'Seigneur, je me repentis. Dès maintenant, je serai comme Saint Augustine qui s'est repenti, comme Saint Moïse le Noire qui s'est repenti. Je serai comme l'ange Michel et l'ange Gabriel, …etc.' Ensuite, on analyse ce gonflement, et on trouve que ce n'est que de l'acide. Il dit alors à Dieu : 'Il y a des distances entre toi et nous !' Et il retourne à la dureté de son coeur. Nous disons : Mais, qu'est-ce qui t'est arrivé ? ! Il dit : 'Ce n'était que de l'acide.' C'est incroyable ! C'est un coeur dur qui n'est point affecté par les avertissements !

Il n'est même pas touché par la componction. La componction est la voix divine en lui, le Saint Esprit qui lui reproche le péché. Mais, un petit peu après, il est comme si rien n'était. Il n'est pas touché par l'icone où Christ est crucifié, ni par l'icone où il y a la couronne d'épines. Quand il la regarde, il dit : 'C'est un très bon artiste.' L'artiste ? Mais, fais-tu des remarques sur l'art, ou sur ton émotion spirituelle par le Christ crucifié, et par les épines sur Lui ? ! C'est un coeur qui pourrait être fait de pierre. Rien ne l'affecte.

Comme le coeur est dur envers Dieu, il l'est aussi envers les hommes. Par exemple, Pharaon avait un coeur dur. Quand il est frappé par une plaie, il appelle Moïse et Aaron et leur dit : 'Je me repentis ! J'ai péché ! Priez pour moi et je laisserai aller le peuple. Je ferai ce que vous voudrez.' Mais, quand la plaie est enlevée, il redevient comme il était. C'est terrible ! C'est un coeur dur.

Ce coeur qui est dur envers Dieu, l'est aussi envers les hommes. Le coeur dur devient furieux facilement. Il devient furieux, s'échauffe et ses yeux émettent des étincelles, comme on dit. Il est en feu, il ne peut pas supporter car c'est un coeur dur.

Il ne pardonne pas aux autres, car il est un coeur dur. Il n'a pas de délicatesse ni de douceur.

Il ne fait pas attention aux sentiments des autres. Il peut les blesser comme il veut, avec un coeur dur.

Si quelqu'un lui fait du mal, il le lui reproche beaucoup. Car, le Seigneur a dit de l'acte de faire beaucoup de reproches : « Un homme qui mérite d'être repris, et qui raidit le cou… » (Proverbes 29 :1) C'est-à-dire que faire beaucoup de reproches est de la dureté du coeur.

Aussi, dans sa dureté, un homme menace. Il est caractérisé par l'entêtement. A cause de la dureté de son coeur, il ne se repentit pas. A cause de la dureté de son coeur, il ne craint pas Dieu. A cause de la dureté de son coeur, il a de l'orgueil.

4. Raisons de la dureté

La dureté du coeur et un grand sujet qui contient plusieurs péchés. C'est-à-dire, c'est un des péchés composite, composé de plusieurs péchés.

Quelles sont donc les raisons et les domaines de cette dureté ?

En général, le péché endurcit le coeur. Voici la relation entre le péché et la dureté du coeur. La dureté du coeur enfante le péché, et, aussi, le péché enfante la dureté du coeur. Elle prend et donne en même temps.

Parfois, l'orgueil enfante la dureté. Parfois, la nature enfante la dureté, comme au cas de Pharaon qui avait une nature dure. Il était comme cela (c'était sa nature).

Certains ont une nature douce, calme. Certaines femmes coptes ne peuvent pas tuer une poule ! Et, pour qu'une d'elles puisse tuer une poule, elle vient au prêtre et lui dit : 'Donne-moi l'absolution, mon père, pour que je tue une poule.' Mais, il y a d'autres hommes qui tuent un homme sans que leur oeil ne cligne. L'un d'eux peut égorger un autre !

Il y a des femmes qui tuent l'homme et le coupent en pièces, le mettent dans des sacs en nylon et le jettent aux chiens errants. Ces choses se trouvent dans les journaux, je ne les invente pas. Je ne sais pas comment elles peuvent le faire ! Il a été dit une fois qu'une femme a tué un homme et l'a écroché ! C'est-à-dire, elle a séparé la chair des os come si elle allait en faire des boulettes ! ! C'est étrange ! !

Il y a donc des gens qui sont durs à cause de leur nature. Par exemple comme Pharaon, comme nous l'avons dit, et comme Hérode qui était roi au temps de la naissance du Christ. Il ordonna de tuer tous les enfants de Bethléhem, depuis le nourrisson jusqu'à ceux qui ont deux ans. Comment peut-il tuer tous les enfants de toute la ville ? C'est un coeur dur.

Parfois, la dureté du coeur est à cause de l'orgueil, et du mauvais conseil. La Bible dit de Pharaon qu'il rendit au peuple la vie amère par de rudes travaux. (Exode 1 :14)

Un autre homme, qui était pourtant bien, fit aussi de même que Pharaon : c'était Salomon. Pendant qu'il bâtissait le temple, et pendant ses constructions, il fatiguat les hommes, aussi, par de rudes travaux.

Puis, après la mort de Salomon, les gens vinrent à son fils Roboam, et lui dirent : 'Ton père a rendu notre joug dur, et nous te demandons de nous l'alléger un peu, et de ne pas être comme ton père.' Roboam consulta alors les vieillards et les jeunes gens.

Les vieillards lui dirent quelque chose de doux. Is lui dirent : « Si aujourd'hui tu rends service à ce peuple, si tu leur cèdes, et si tu leur réponds par des paroles bienveillantes, ils seront pour toujours tes serviteurs. » (1 Rois 12 :7) 'Si tu es doux avec eux, tu les aimes et tu les sers, et si même tu deviens aujourd'hui un serviteur de ce peuple, ils te seront des serviteurs pour toujours.'

Ensuite, il alla aux jeunes gens et leur dit : 'Qu'en pensez-vous ?' Ils lui dire : 'Non ! Ils croiront que tu es faible ! Dis-leur : « Mon petit doigt est plus gros que les reins de mon père… Mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions. » (1 Rois 12 :10,11) Me croyez-vous faible ?'

Roboam dit donc ces paroles au peuple, avec dureté. Le résultat fut qu'ils dirent : « A tes tentes, Israël ! » (1 Rois 12 :16), et dix tribus le quittèrent et il ne lui resta, en plus de la tribu de la prêtrise, que la tribu de Juda. Il perdit tout ce pays, sous la direction de Jéroboam fils de Nadab.

Il ne fallait pas être dur ! On n'arrive à aucune solution ! Voilà, il a perdu tout le pays !

Il y a des péchés qui affectent toute la vie ! En voici celui de Roboam. Le royaume se divisa à cause de sa dureté, et parce qu'il a écouté le mauvais conseil des jeunes gens qui croyaient que la dureté est de la force.

Parfois, la dureté vient du désir de se venger. On dit : 'Il m'a fait tel ou tel, moi je saurai comment lui apprendre une leçon !'

L'exemple le plus dur est la dureté de Siméon et de Lévi quand Sichem, fils de Hamor, commit le péché envers Dina leur soeur. Ils firent une ruse par laquelle ils tuèrent tous les habitants du village. Ils leur dirent : 'Nous ne pouvons pas donner nos filles à des gens incironcis. Nous sommes Juifs et nous tenons à la circoncision.' Ils dirent alors : 'Bien. Nous nous ferons circoncir.' Ils circoncirent alors tout le village, et puis ils les tuèrent. Quelle dureté ! Quand leur père le leur reprocha, ils lui dirent : « Traitera-t-on notre soeur comme une prostituée ? » (Genèse 34) Donc, ils se donnèrent une excuse dans leur dureté. Ils ne dirent pas : 'Nous avons péché.' Non. Ils dirent : 'Ils le méritent. De telles personnes ne peuvent être traités qu'avec dureté.'

Aussi, parmi les raisons de la dureté, il y a la jalousie. Pour cela, dans le Cantique, la Bible dit : « La jalousie est inflexible comme le séjour des morts. » (Cantique 8 :6)

La jalousie est dure ! Si une femme devient jalouse d'une autre, c'est la fin de celle-ci ! Elle lui fera des ruses, sans tendresse. Elle s'obstinera à se débarasser d'elle.

La jalousie aussi fait partie de la nature de l'homme. Elle se trouve plus chez les femmes, mais parfois aussi chez les hommes. Par exemple, Caïn, quand il tua Abel, - il fut le premier assassin sur terre - c'était à cause de la jalousie. Il trouva que le Seigneur regarda l'offrande d'Abel et l'accepta. Il dit alors : 'Que je me débarasse de lui !' C'est terrible ! La jalousie rapporte la dureté.

Aussi, quand deux femmes sont mariées au même homme, la jalousie est là. Qui possèdera l'homme ? Car, là, l'homme devient le butin d'une d'elle, pour être à elle seul, pas à une autre. A cause de cela, Léa fut jalouse de sa soeur Rachel car celle-ci était belle, alors que Léa ne l'était pas et avait les yeux faibles, et Jacob l'avait épousée par une ruse qu'on lui a faite. Rachel dit alors cette parole étonnante : « J'ai lutté divinement contre ma soeur. » (Genèse 10 :8)

Donc, même si l'autre femme est une soeur, la jalousie est toujours là. Elle ne connaît pas de soeur. Elle ne connaît que son propre bénéfice. La jalousie est terrible ! Et celle de l'autre femme !

Il y a aussi parfois la jalousie de la belle-mère. Elle sent qu'elle a élevé son garçon, et c'est fatiguée pour lui pour toute sa vie, et puis une fille vint et le prit, sans fatigue. Elle devient alors très jalouse. Mais cela n'est pas chez toutes les femmes, bien-sûr !

La meilleure belle-mère dont la Bible nous a parlée est Naomi, la belle-mère de Ruth. Je n'ai point vu, dans toutes les histoires que j'ai lues - peut-être il y en a d'autres, mais dans toutes celles que j'ai lues - une belle-mère qui aima sa belle-fille comme Naomi.

Aussi, parmi les raisons de la dureté, il y a de differents genres de désirs, pas nécessairement le désir sexuel. Par exemple, Achab désira posséder la vigne de Naboth de Jizreel. A cause de ce désir de posséder la vigne, avec l'aide de Jézabel sa femme, ils accusèrent Naboth, apportèrent de faux témoins, dirent qu'il avait maudit Dieu, et ils le tuèrent et les chiens léchèrent son sang. Pour cela, cette dureté ne plut pas au Seigneur, et Il lui dit : « Au lieu-même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lècheront aussi ton propre sang. » (1 Rois 21 :19) car il était dur.

La dureté est terrible !

Parmi les raisons de la dureté, il y a aussi, parfois, la malveillance, l'inimité, la fureur. Parmi les exemples les plus forts de ceci, il y a les guerres qui invadent le monde. Les guerres, où des centaines ou des milliers de gens sont tués, comme s'ils n'étaient pas humains, ni ceux qui les tuent non plus.

Nous voyons des choses, dans les guerres, qui prouvent l'étendue de la dureté dont l'homme traite les autres, soi en les tuant, soi en détruisant des pays, des villes ou des villages, ou en détruisant les sources de la fortune des peuples. Tout cela est de la dureté : les canons, les fusils, les bombes, les avions, et, la terre se transforme en un enfer.

La dureté de l'homme est la cause de tout cela.

Parmi les signes de la dureté, il y a aussi les actes de frapper, de faire du mal, de violer, de menacer, et d'imposer de impôts aux hommes, et de leur dire : 'Ou bien vous payez, ou nous vous tuons !' Il y en a aussi beaucoup d'autres exemples.

Aussi, parmi les signes de la dureté, il y a ceux qui exagèrent dans l'élevation des prix, avec dureté envers ceux qui achètent, et surtout envers ceux qui sont pauvres d'entre eux. Aussi, il y a ceux qui utilisent l'usure, par lequel ils exploitent les pauvres.

Christ nous donna un autre exemple de la dureté, qui est le divorce. Quand ils lui demandèrent, dans Matthieu 19 et Marc 10, et lui dirent qu'il était écrit que celui qui voudrait divorcer sa femme, qu'il lui écrive une lettre de divorce et la répudie, Christ leur dit des paroles doux. Il leur dit : « C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes. » (Matthieu 19 :8) Que veut-dire : « A cause de la dureté de votre coeur » ? Jean Chrysostom l'expliqua, dans son explication de l'Evangile de Matthieu. Il dit : 'L'homme, quand il devenait fatigué de la femme, il a tuait. Donc, pendant le temps du prophète Moïse, Dieu lui permit de la divorcer au lieu de la tuer.'

Bien-sûr, de nos jours, puisque les hommes sont devenus des temples du Saint Esprit et le Saint Esprit est en eux, ils n'ont pas ce problème. Donc, Il dit de ne jamais plus permette le divorce pour aucune raison, excepté celle de l'adultère.

5. Comment se débarasser de la dureté

La dureté, comme je vous ai dis, enfante plusieurs péchés. Donc, dernièrement, nous allons expliquer comment l'homme peut se débarasser de la dureté.

Je me rappelle, quand nous étions encore des jeunes gens, nous donnions aux élèves de l'Ecole du Dimanche, un exercise dans le repentir. L'élève devait apporter un papier et dessiner là dessus une croix. Ensuite, pour chaque péché qu'il commettait, il devait apporter une épingle et piquer la croix ou l'image du Christ crucifié. Sa conscience le tourmentait alors, et il cessait de pécher, puisque, pour chaque péché, il devait piquer l'image de la croix. Je ne sais pas si vous pouvez faire cela !

Aussi, parmi les choses qui causent l'homme de cesser d'être dur envers Dieu par le péché est, par exemple, de se dire : 'Les esprits de ceux qui sont morts me verront pécher !'

Aussi, parmi les moyens efficaces, il y a la fréquentation des gens charitables qui n'ont pas de dureté, ou la lecutre des histoires des gens qui étaient charitables.

Parmi les moyens, il y a aussi la communication avec les peines de la société. Plus l'homme communique avec les peines de la société, plus son coeur s'attendrit et la charité y entre, de même que la tendresse. Surtout, la visite de ceux qui sont dans le besoin. Si les maîtres de l'Ecole du Dimanche prennent leurs grands élèves pendant les jours de fête, et leur font visiter les lieux où les pauvres et ceux qui sont dans le besoin vivent, et que les élèves leur présentent eux-mêmes les offrandes, la charité entrera dans leurs coeurs par ce moyen.

La Bible nous a aussi appris qu'un homme doit jeûner jusqu'à ce qu'il ait faim, pour que son coeur devienne charitable envers ceux qui ont faim, qui ne trouvent rien à manger.

Les lectures spirituelles aident aussi à se débarasser de la dureté.

Aussi, en quittant les raisons de la dureté, on réussit à s'en débarasser. C'est-à-dire qu'on doit chercher les raisons de sa propre dureté : si c'est la jalousie, l'orgueil, ou si c'est un moyen de ce débarasser des concurrents, si c'est parce qu'on fait attention à sa propre dignité et qu'on cherche à se venger ? Qu'on trouve les raisons et qu'on essaie de cesser de les pratiquer.

Suffisons-nous de ces mots. Prions.

Que Dieu ait pitié de nous et qu'Il nous bénisse. Qu'Il fasse luire sur nous Sa face. Et qu'Il bénisse tous ceux qui sont présents avec nous pendant cette prière. Par les prières que la Mère de Dieu, la pure Sainte Marie, lève pour nous à chaque instant, et tous les rangs des anges, des apôtres, des prophètes, des martyrs, des confesseurs, des hermites, des pieux et des saints qui ont fait plaisir au Seigneur par leurs bonnes actions, à chaque instant. Et par la bénédiction de l'ange pur de ce jour. Et par la bénédiction de Saint Marc et de Saint Anba Rouès et de tous les saints de cette région, et la bénédiction de la Sainte Vièrge premièrement et dernièrement. Que leurs saintes bénédictions, leur aide, leur pitié et leur intercession soient toujours avec nous. Amen.

Du même auteur

Fidélité, Sérieux et Minutie

Elan de l'Ame

Notre responsabilité envers cette génération

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Et cette génération est passée

Elisabeth ta parente

Spiritualité des Fêtes

La date de célébration de Noël

La Sainte Vierge

Toutes Choses concourent au Bien

C'est Dieu qui commence

Dieu cherche notre Salut

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

Fils de David, Fils d’Abraham

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

Les Anges

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

N’hésitez pas entre les deux côtés

Vie de Pénitance et de Pureté

Comment résoudre les problèmes

L’iniquité des pères et leurs enfants

Soyez fermes, inébranlables

Les sept paroles sur la Croix

Le calme

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Le Sens de la Résurrection

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

Le Doute

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

Les bâtisseurs du Royaume

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

Le Jeûne et le Repentir

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

Une alliance entre Dieu et l’homme

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

Nombre de générations

Dieu agit avec nous

Sans que nous le demandions

Consacrez un jeûne

La Sagesse et le Discernement

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Le lien entre les deux Testaments

Le Pape Chenouda III

La Colère

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

L'Espérance

Une porte était ouverte dans le ciel

La généalogie à travers Joseph

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

La Reconnaissance et la Fidélité

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Comment se comporter avec les gens

Créateur du bien, Créateur du mal ?

Nos Martyrs de El Kocheh

Saints Pierre et Paul : leurs différences

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

La Famille dans la Bible

De la fidélité dans les petites choses

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Dieu est Compatissant et Bienveillant

Le Christ avant l’âge de trente ans

Les fautes de la parole

Attendez le Seigneur

Les trois personnes qu’Abraham reçut

Vie de foi

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix