Extrait d'une conférence donnée dans la Cathédrale le vendredi 20/2/1976

 

Plusieurs personnes éprouvées deviennent écrasées par les tribulations, et tombent dans une tristesse violente, et peut-être dans le désespoir. Ceux-là seraient reposés par la parole de l'Ecriture: "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu" (Rom. 8:28),

La Sainte Bible contient beaucoup d'histoires confortantes dans ce domaine.

L'HISTOIRE DU JUSTE JOSEPH

Un homme durement maltraité par ses frères qui le jettent dans un puits, et ensuite le vendent comme esclave à des marchands Ismaélites. Puis après être entièrement fidèle à son maître, après avoir réussi grandement dans son œuvre, la femme de son maître l'accuse faussement d'une méchante accusation, et il est jeté en prison où il passe longtemps... Mais toutes ces choses concouraient au bien.

Car sans l'accusation qui le conduisit à la prison, ses nouvelles ne seraient pas parvenues à Pharaon qui le fit son premier ministre, puis le second dans royaume.

Naturellement sans la dureté de ses frères, il n'aurait pas été vendu à Potiphar. Si la femme de Potiphar n'était pas une pécheresse, elle ne l'aurait pas désiré, puis elle ne lui aurait pas inventé l'accusation qui le conduisit à la prison. Sans être emprisonné, il n'aurait pas fait la connaissance du chef des échansons de Pharaon qui informa Pharaon de sa capacité d'expliquer les songes, puis Pharaon le convoqua. Il sortit de la prison vers le royaume. (Gen. 39-41).

Sans tout cela, ses frères ne se seraient pas repentis, ils n'auraient pas pleuré et confessé leurs fautes, l'amour ne serait pas revenu à la famille, ils n'auraient pas été délivrés de la famine, et ils se seraient pas tous réunis en Egypte…

Le problème réside dans ce que les gens sont entourés par le problème, et ils n'ont pas l'espérance qu'il concourra au bien.

Ils s'arrêtent au commencement qui paraît mauvais ou douloureux, et ils ne suivent pas l'action divine qui transforme le mal en bien, et qui fait sortir le doux du fort. "De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux." (Juges 14:14). Sans doute l'histoire de Joseph est une leçon d'espérance, et que "toutes choses concourent au bien ".

Passons graduellement à un autre point qui paraît étrange et merveilleux, c'est:


LE PECHE D'ADAM

C'est un péché qui a entraîné sur la terre d'innombrables désastres, et par lequel "le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort" (Rom. 5:12). Malgré cela, Dieu qui fait sortir le doux du fort, a pu rendre toutes les choses concourir au bien.

Comme résultat, nous avons appris d'une manière pratique, l'amour de Dieu pour nous (Jean 3:16), et les bénédictions de l'expiation et de la Rédemption.

Si Adam n'avait pas péché, il serait resté au paradis, mangeant, buvant et vivant avec les animaux, les oiseaux et les poissons…..Mais maintenant, le royaume est devenu pour nous, avec tout ce qu'il renferme de bénédictions invisibles, dans lequel il y a les "choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme" (1 Cor. 2:9)….et dans lequel nous avons la compagnie des saints anges … Ceci nous rappelle un autre point merveilleux, c'est:


LA MORT

Tous les gens détestent la mort, et y voient une cause de tristesse! Ils se vêtent de noir à cause d'elle, et ils la rencontrent avec les larmes et les pleurs…..Tandis qu'elle est aussi parmi les choses qui concourent au bien…

Car la mort est la voie vers une vie meilleure, et vers un niveau supérieur qui appartiendra à l'humanité…

A la Résurrection, nous ressuciterons avec des corps lumineux et spirituels, nous serons ressuscités en gloire avec des corps célestes capables d'hériter du royaume (1 Cor.)… Sans la mort nous serions restés dans ce corps matériel… Est-ce que la mort aussi ne concourt pas pour le bien?

Méditons sur la vie de saint Antoine, et la mort de son père.

La mort de son père fut pour lui une leçon profonde sur l'éphémérité et la vanité de la vie de ce monde. Le jeune homme regarda son père mort, et il lui dit: "Où sont ta grandeur et ton pouvoir? Tu es sorti malgré toi du monde. Tandis que moi, j'en sortirai volontairement, avant qu'ils ne m'en fassent sortir contre mon gré"…Et ce fut le commencement de la vie monastique…



LES MALADIES

La maladie est un fléau que les gens combattent. Ils s'en échappent vers la médecine et les médicaments……et pourtant les maladies "concourent pour le bien de ceux qui aiment Dieu" (Rom. 8:28)…

Beaucoup de maladies conduisirent à la repentance, et firent ce que n'avaient pas pu faire les plus profonds sermons…

Surtout les maladies dangereuses et douloureuses… combien firent-elles entrer plusieurs personnes dans des accords constants avec Dieu, et conduisirent-elles à des vœux qu'ils présentèrent à Dieu, et à une nouvelle vie avec Dieu, ou bien elles les firent entrer dans la pénitence et la préparation à la mort… et ainsi elles concouraient pour le bien.

Certaines maladies conduisirent les gens à la prière et au jeûne, à la visite des lieux saints, à la demande de l'intercession des anges et des saints, à la célébration des messes, et aux œuvres de charité envers les pauvres et les déshérités. Ainsi, de même que le malade lui-même profita de son rapprochement de Dieu, ses parents et ses amis aussi profitèrent de plusieurs intérêts spirituels…

Plutôt les maladies furent utiles aux saints, en leur faisant sentir leur faiblesse et en empêchant la vaine gloire de les atteindre.

En cela, l'apôtre saint Paul dit: "Et pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, à cause de l'excellence de ces révélations, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir."(2 Cor. 7:12)

Le saint pria trois fois pour que Dieu le guérisse de cette maladie. Mais Dieu lui dit: "Ma grâce te suffit". Il garda avec Paul cette écharde dans le corps, car, que Son Saint Nom soit glorifié, Il savait combien elle concourait pour le bien du saint, et quelle humilité de cœur elle lui causait.

L'histoire de saint Paul avec la maladie nous rappelle du patriarche Jacob.

Il avait "lutté avec Dieu" et avait été vainqueur (Gen. 32:28), et il avait obtenu la bénédiction. Néanmoins Dieu "le frappa à l'emboîture de la hanche, et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui", et il boîtait de la hanche (Gen. 32: 24-32). Cette infirmité demeura avec lui, comme un don de Dieu, concourant pour son bien, et lui donnant l'humilité en lui faisant sentir sa faiblesse, de crainte que son cœur ne soit élevé à cause de la bénédiction qu'il avait obtenue, et parce qu'il avait lutté avec Dieu et avait été vainqueur…



L'EPREUVE DE JOB

D'aucun pourrait demander: "Pourquoi cette épreuve atteint-elle un homme saint, dont Dieu avait témoigné deux fois qu'il "était un homme intègre et droit" et qu'il n'y avait personne comme lui sur la terre? (Job 1:8, 2:3)… En vérité cette épreuve avait, de plusieurs façons, été pour le bien:

Elle avait été pour le bien de Job et l'avait conduit à l'humilité.

Il était combattu par un certain degré de vaine gloire……Il était intègre et il savait qu'il l'était. C'est pourquoi il dit: "Je me revêtai de la justice et je lui servais de vêtement, j'avais ma droiture pour manteau et pour turban. (Job 29:14). Il avait été dit de lui "qu'il se regardait comme juste" (Job 32:1)……L'épreuve lui était nécessaire, afin qu'elle concoure pour son bien, qu'elle le conduise à la contrition du cœur, et à la connaissance de Dieu. Lorsqu'il arriva à l'expression: "je me repens sur la poussière et sur la cendre" (Job 6:42), Dieu leva l'épreuve d'au-dessus de lui.

L'épreuve avait été utile pour les trois amis de Job:

Car ils avaient été "des consolateurs fâcheux" (Job 16:2); et ils avaient condamné et maltraité Job (Job 32:3); et même du point de vue de Dieu, ils n'avaient pas parlé avec droiture (Job 42:7). C'est pourquoi l'épreuve leur était nécessaire, afin de corriger leurs conceptions spirituelles. Elle les conduisit à la pénitence et ils offrirent un holocauste pour eux (Job 42:8).

L'épreuve fut utile pour tout le monde.

Le monde reçut par elle une leçon sur la patience, comme dit l'apôtre saint Jacques: "Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voici, nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda….." (Jacques 5: 10-11).

L'épreuve de Job lui fut utile, même des deux points de vue familial et matériel:

"l'Eternel lui accorda le double de tout ce qu'il avait possédé……Pendant ses dernières années, Job reçut de l'Eternel plus de bénédiction qu'il n'en avait reçu dans les premières……" (Job 42: 10-11). Le Seigneur lui donna le double de ce qu'il possédait, et il lui donna des fils et des filles, et "Il n'y avait pas dans tout le pays d'aussi belles femmes que les filles de Job" (Job 42:15). Dieu accorda à Job une longue vie, et il "vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu'à la quatrième génération" (Job 42:16)……

C'est ainsi que l'épreuve avait été pour son bien lorsqu'il la supporta.

L'épreuve de Job fut une honte pour Satan.

Elle fut une nouvelle défaite pour lui, car Satan n'est peut-être pas confus de ses actions. C'est pourquoi nous disons que cette épreuve fut une cause de honte pour lui. Car l'expression "honte" convient plus au sens… C'est ainsi qu'elle fut une épreuve qui concourait pour le bien de tous les partis…



LES EPREUVES EN GENERAL


Certains craignent les épreuves, et pourraient en être troublés, tandis que l'apôtre dit:

"Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés" (Jacques 1:2).

La question nécessite la confiance dans l'œuvre de Dieu avec nous, pendant l'épreuve, et comment Il la fait concourir pour notre bien. Là nous voyons l'apôtre saint Jacques nous inviter, non seulement à l'endurance et à la patience, mais encore plus, il nous invite à la joie dans les épreuves. C'est ainsi que nous entrons dans la vie de joie continue. Nous sommes joyeux en grâce, et nous sommes joyeux aussi dans les épreuves, et nous disons:

"Ce qui est amer et que le Seigneur choisit pour moi, est mieux que ce qui est doux que je choisis pour moi-même"…

Nous disons: "Toutes vos voies, Seigneur, Vous les avez faites avec sagesse……toutes sont pour le bien……"

Hérode avait voulu tuer le Messie pendant qu'il était enfant, et ceci devint pour le bien de l'Egypte lorsque le Messie y vint.

Le Seigneur bénit la terre d'Egypte, et nous y avons obtenu des endroits saints. Plusieurs idoles tombèrent (Is. 19: 19-22). Ils renvoyaient la Sainte Famille à cause de la chute des idoles, et elle allait à une autre ville égyptienne. Ce qui augmenta le nombre de villes qui furent sanctifiées par la visite de la Sainte Famille de notre Egypte, et cela est devenu un prélude à l'extension de la foi chrétienne en elle… En nous rappelant de tout cela, nous sommes heureux pour tout ce qui nous arrive, en étant confiant que:

Si ce qui se passe n'est pas un bien en lui-même, il devra nécessairement être un bien dans ses résultats.

Prenez comme exemple: les peines de David causées par le roi Saül.

Il l'avait poursuivi de ville en ville, et de désert en désert. Il vécut en fugitif à cause de lui dans les déserts et les lieux arides, s'attendant à la mort à tout instant. Mais toute cette peine le prépara à porter la responsabilité du royaume après cela, car David murissait dans sa personnalité et en âge. Il est devenu un vaillant héros, capable de beaucoup d'endurance, sachant comment attendre le Seigneur avec foi, et confiance dans Son intervention.

Les afflictions qu'il endura devinrent une source pour ses psaumes.

Il les chantait avec la harpe, la guitare, et la flûte. Ils devinrent une source des méditations spirituelles et des prières profondes des générations suivantes. Vous y voyez comment la demande se mêle à l'action de grâces par la foi……Il nous a donné un style pour prier en temps d'affliction et de douleur; et David devint l'homme de la prière dont les épreuves avaient achevé le polissage, et il devint expérimenté par sa fréquentation de Dieu.

Si David avait vécu dorloté, quelle serait devenue sa personnalité?!

Les tribulation sont une école de prière.

Il se peut que la vie de luxure nous mène loin de Dieu. Tandis que la vie de douleur nous rapproche de Dieu. Nos prières deviennent plus profondes et plus nombreuses, nos jeûnes deviennent plus spirituels, de même que nous nous rapprochons de Dieu par la pénitence et en faisant la paix avec Lui, et ainsi nous retournons à Lui.

La détresse dans laquelle les frères de Joseph étaient tombés, les firent se souvenir de leur faute contre lui et "Ils se dirent alors l'un à l'autre: Oui, nous avons été coupables envers notre frère; car nous avons vu l'angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce, et que nous l'avons point écouté! C'est pour cela que cette affliction nous arrive……Et voici, son sang est redemandé" (Gen. 42: 21-22).

Même la chute dans le péché, concourait par la pénitence au bien des gens.

Augustin avait vécu dans le péché pendant longtemps. Sa mère, sainte Monica pleurait pour lui……Puis Augustin se repentit, et parmi les résultats de sa vie primitive, il y eut son livre merveilleux sur ses confessions, qui est un trésor spirituel, et une cause d'intérêt spirituel de millions de personnes. Il nous apprend comment un homme se confesse publiquement, et comment il confesse ses péchés même comme enfant ou nourrisson……

Nous pouvons parler de la même manière, du péché de David.

Il dit de la manière dont le péché l'avait fait atteindre un état merveilleux de la contrition de l'âme: "Chaque nuit ma couche est baignée de mes larmes, mon lit est arrosé de mes pleurs" (Ps. 6:6); et comment il confesse son péché au Seigneur en disant: "J'ai péché contre toi seul, et j'ai fait ce qui est mal à tes yeux…….crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé" (Ps. 51: 6, 12)……jusqu'à la fin de ce que le psaume 51, le psaume de la pénitence, et le reste de ses psaumes contiennent de sentiments de contrition……

Il était un grand roi, honoré et respecté par tout le monde, mais le péché l'avait humilié, et il dit:

"Il m'est bon d'être humilié, afin que j'apprenne tes statuts" (Psaume 119:71),

Et quand Schimeï l'injuria d'une façon douloureuse lorsqu'il s'enfuyait d'Absalom, il ne permit pas à ses adeptes de se venger de cet homme, mais il dit avec humilité: "Laissez-le, et qu'il maudisse, car l'Eternel le lui a dit. Peut-être l'Eternel regardera-t-il mon affliction". "S'il maudit, c'est que l'Eternel lui a dit: Maudis David!" (2 Sam. 16: 10-12).

Ce que gagna de même le pécheur de Corinthe du châtiment de son péché.

Que de chagrins et de pleurs avait-il eus, à tel point que l'apôtre saint Paul, dans sa seconde épître aux Corinthiens, leur ordonna de multiplier pour lui la charité "de peur qu'il ne soit accablé par une tristesse excessive" (2 Cor. 2:7)…….. Il fut une leçon pour les autres, et une leçon pour la ville entière pour qu'ils ôtent le méchant du milieu d'eux (1 Cor. 5:13).

La chute d'une personne dans le péché l'incite à la miséricorde envers ceux qui succombent.

Car il s'est rendu compte par l'expérience de la force des guerres sataniques, et de la facilité de succomber dans le péché "Car elle a fait tomber beaucoup de victimes, et ils sont nombreux, tous ceux qu'elle a tués" (Prov. 7:26). C'est pourquoi l'apôtre saint Paul dit: "Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps" ( Hébr. 13 : 3).

La chute aussi découvre à l'homme sa personne et sa faiblesse.

Et ceci concourt au bien, car il le rend plus prudent et plus minutieux, et l'éloigne de la négligence, à l'avenir Ainsi la découverte de sa faiblesse lui donne l'occasion de répondre à toute pensée d'orgueil ou de fierté qui pourrait le combattre, par la suite.

C'est pourquoi vivez toujours dans la sérénité et la joie.

"Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur" (Philippins 4:4).

Dans tout ce qui vous arrive, dites; "Nous sommes sous la protection de Dieu qui aime l'humanité, Dieu qui nous aime plus que nous nous aimons nous-mêmes, et qui connaît notre bien plus que nous le connaissons……Dieu qui asservit toutes choses afin qu'elles concourent pour notre bien……qui a rendu même les lois de la nature travailler ensemble pour le bien, qui a créé les animaux, les oiseaux, et les plantes aussi pour notre bien, et qui a créé l'air, le soleil, la lune, et les étoiles pour nous…..Ils agissent tous en vue de notre repos et notre bonheur.

Remercions Dieu qui a rendu toutes choses concourir pour le bien, pour nous.

Dieu, le Bienfaiteur, des anges duquel il a été dit: "Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut?" (Hébr. 1:14). Pour nous aussi, le Seigneur a instauré des degrés dans l'Eglise "Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps du Christ" (Eph. 4: 11-12).

Vivez heureux quoiqu'il vous arrive. Dites: tout est pour le bien.

Par cela, l'homme de Dieu sera exempt de toutes les maladies de l'âme, exempt de la dépression, du trouble, de la mauvaise tristesse, de la complication, et du désespoir……. mais la paix règnera toujours sur son cœur…….la paix qui repose sur la foi en Dieu en son œuvre… Mais tout cela à une condition qui est claire dans le verset, qui est: "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu" (Rom.8:28).

Donc la condition c'est que vous soyez de ceux qui aiment Dieu.

Car il y a des gens avec lesquels les tribulations ne concourent pas au bien: mais plutôt les tribulations leur causent plusieurs espèces de murmure, de fatigue, de blasphème, et de désespoir. Il y a des gens qui n'aiment pas le Seigneur de l'amour qui les rend confiants en Lui, en ses promesses, en son intervention et en ses solutions. Ils n'ont pas la foi suffisante. c'est pourquoi les tribulations les oppriment, et rendent leurs âmes dans un état de crise compliquée, vivant dans l'horreur du problème et non pas dans sa solution.


PAROLES SUR L'ESPERANCE


Puissions-nous regarder avec l'œil de l'espérance, vers l'avenir joyeux qui est dans la main de Dieu, au lieu de regarder vers le présent accablant qui est devant nous. Tout problème qui nous paraît compliqué, a de nombreuses solutions chez Dieu. Et toute porte fermée, a dans la main de Dieu une clé, plutôt de nombreuses clés.

" …celui qui ouvre, et personne ne fermera…"(Rév. 3:7).

L'espérance empêche la peur, elle empêche l'inquiétude et le trouble, et elle amène la tranquillité. Plutôt, nous serons toujours réjouis dans l'espérance (Rom. 12:12). Ne regardons simplement pas les peines, sans l'œuvre de Dieu qui peut changer le mal en bien… Dieu a le pouvoir de changer tout le cours des choses vers sa volonté. Ce que la faiblesse humaine ne peut pas, est possible Dieu. Et ce que la sagesse des gens ne peut pas, est possible à la sagesse de Dieu. Soyez confiants que vous n'êtes pas seuls, vous êtes entourés par une aide divine. Des puissances célestes vous entourent, et des saints intercèdent pour vous.

Du même auteur

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

La date de célébration de Noël

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Dieu est Compatissant et Bienveillant

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

Fidélité, Sérieux et Minutie

La Reconnaissance et la Fidélité

La Sagesse et le Discernement

Une porte était ouverte dans le ciel

Sans que nous le demandions

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

Attendez le Seigneur

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Vie de foi

C'est Dieu qui commence

Elan de l'Ame

Les fautes de la parole

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

Une alliance entre Dieu et l’homme

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

L’iniquité des pères et leurs enfants

Spiritualité des Fêtes

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

Et cette génération est passée

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Fils de David, Fils d’Abraham

Dieu cherche notre Salut

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

Le Christ avant l’âge de trente ans

Consacrez un jeûne

Les Anges

Les trois personnes qu’Abraham reçut

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Le Doute

Elisabeth ta parente

Les bâtisseurs du Royaume

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

La Sainte Vierge

Vie de Pénitance et de Pureté

Comment se comporter avec les gens

Le Jeûne et le Repentir

La Famille dans la Bible

Nombre de générations

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

Nos Martyrs de El Kocheh

La Colère

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

Le Sens de la Résurrection

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Les sept paroles sur la Croix

Le lien entre les deux Testaments

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Dieu agit avec nous

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Comment résoudre les problèmes

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

Notre responsabilité envers cette génération

Le Pape Chenouda III

L'Espérance

La généalogie à travers Joseph

N’hésitez pas entre les deux côtés

De la fidélité dans les petites choses

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Créateur du bien, Créateur du mal ?

Le calme

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

Saints Pierre et Paul : leurs différences

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Soyez fermes, inébranlables