Dieu pouvait bâtir Son Royaume tout seul car « Si le Seigneur ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain. » (Ps 127:1). Mais Dieu a voulu bâtir Son Royaume par l’intermédiaire d’éléments choisis et de bons délégués par qui Il agirait.

 

Qui sont les bâtisseurs du Royaume ?

Il est écrit dans la Bible : « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ. » (Eph 4:11).

Le Corps du Christ c’est l’Eglise (Eph 5:23), (Co 1:18), et les membres de ce Corps sont ceux qui croient en Son Nom.

« Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1Ti 2:4). Il veut que tous Le connaisent, L’aiment et jouissent de Son Royaume. Pour cela Il a envoyé les prophètes et les apôtres. Il a désigné des évangélistes, des pasteurs et des enseignants pour construire ce Royaume, avec leurs disciples. Il était indispensable de les préparer à cette oeuvre. Et là nous demandons: Comment Dieu a-t-Il préparé les bâtisseurs du Royaume ?

Premièrement, Il les a choisis. Ils ont vécu avec Lui et étaient ses disciples. Ils écoutaient Ses enseignements, ils L’observaient dans Ses comportements et Ses agissements. Il ont vécu avec Lui plus de trois ans sans interruption. Il leur est apparu après la résurrection durant quarante jours, leur parlant de choses qui concernent le Royaume de Dieu (Ac 1:3). Il leur a ouvert l’esprit à l’intelligence des écritures (Lc 24:45). Avant cela, Il les avait envoyés en mission (Mt 10). Il les a conseillés et a corrigé leur défauts (Lc 10). Tout cela n’était pas suffisant, aussi leur a-t-Il dit: « Restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut. » (Lc 24:49). Ils ont reçus cette puissance quand l’Esprit Saint est descendu sur eux (Ac 1:8). C’est seulement alors qu’ils sont devenus Ses témoins ... jusqu’aux extrêmités de la terre.

Il les a donc préparés par l’enseignement, l’exemple, l’entraînement, et par l’Esprit Saint. Il les également préparés en affermissant leur foi, et après Sa résurrection, Il les a sauvés du doute. L’action du Saint-Esprit ne s’est pas manifestée uniquement par les langues de feu le jour de la Pentecôte, mais aussi par Ses dons continuels. C’est ce que Paul l’apôtre explique dans le verset 12 de sa première épître aux Corinthiens : « En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à un autre, le don d'opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l'interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. (1 Cor 12:8-11).

Tout cela nous enseigne l’importance de la préparation des serviteurs. Si les pères apôtres ont reçu cette longue préparation aux différentes facettes, que dirons-nous de la préparation de nos serviteurs pour cette génération ?

Les apôtres ont commencé la construction du Royaume après la descente de l’Esprit Saint sur eux. Quelles étaient donc leurs méthodes pour bâtir le Royaume ?

Comment ont-ils bâti le Royaume ?

1. Premièrement ils l’ont bâti par la prédication et l’enseignement

selon le commandement du Seigneur: « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. (Mc 16:15). Il leur a dit aussi : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. (Mt 28:19-20).

De même qu’ils ont bâti le Royaume par la prédication et l’enseignement, ils ont recommandé à leurs disciples d’agir de même. Ainsi Saint Paul l’apôtre dit à son disciple Timothée: « Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent. » (1 Ti 4:16). « prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. » (2 Ti 4:2). Il dit aussi à son disciple Tite : « Pour toi, enseigne ce qui est conforme à la saine doctrine. » (Ti 2:1).

Ainsi, les apôtres enseignaient, même dans les prisons (Ac 16) et même traînés en justice devant les gouverneurs (Ac 24,25).

2. Ils procédaient par la discussion et la conviction

Ainsi fit Saint Etienne, premier diacre et l’un des bâtisseurs du Royaume. Il se tint devant trois assemblées de philosophes et discuta avec eux: « mais ils ne pouvaient résister à sa sagesse et à l'Esprit par lequel il parlait. » (Ac 6:9-10). Il discuta avec les Juifs, tirant ses preuves de la Sainte Bible. Alors ils le poussèrent et se mirent à le lapider (Ac 7).

Saint Pierre discutait avec les Juifs citant des versets des Prophètes et des Psaumes. Ainsi le jour de la Pentecôte, il leur dit: « Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes. » (Ac 2:16-17) (Joe 2:28). Ils les a convaincu de la résurrection par la parole de David dans le psaume : « Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption. » (Ps 16:10) (Isa 2:27).

Les bâtisseurs du Royaume doivent vraiment posséder capacité d’argumentation et force de conviction, qualités utiles à l’enseignement.

3. Dans leur construction du Royaume, ils attiraient par leur sagesse

Ainsi, Saint Paul disait: « Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. J'ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver de toute manière quelques-uns. » (1 Co 9:20-22). Ainsi, Saint Paul, dans sa prédication adaptait son style à chacun avec sagesse, afin de le gagner. Quand Saint Paul entra à Athènes, il vit la ville remplie d’idoles. Il ne les blâma pas mais il leur dit : « Hommes Athéniens, je vous trouve à tous égards extrêmement religieux. Car, en parcourant votre ville et en considérant les objets de votre dévotion, j'ai même découvert un autel avec cette inscription: A un dieu inconnu! Ce que vous révérez sans le connaître, c'est ce que je vous annonce. Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s'y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre ... » (Ac 17:22-24).

La sagesse dans la construction du Royaume était aussi une condition pour les diacres. Ainsi, quand les pères apôtres voulurent ordonner des diacres pour le service, ils dirent à l’assemblée des disciples: « C'est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l'on rende un bon témoignage, qui soient pleins d'Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi. » (Ac 6:3). Bien que celui qui est rempli de l’Esprit-Saint ait aussi forcément la sagesse, ils ont quand même insisté sur la condition de sagesse, étant donné son importance pour le service.

4. La construction du Royaume s’est faite aussi par de nombreux voyages

Ils ne demeuraient pas en un seul lieu, attendant que le peuple vienne vers eux, mais ils se déplaçaient d’un endroit à un autre, comme le faisait leur Seigneur, qui parcourait villes et villages, prêchant la bonne nouvelle du Royaume (Mt 4:23), (Lc 13:23). Ainsi nous dit Saint Paul l’apôtre à propos de ses voyages: « Fréquemment en voyage, j'ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères. » (2 Co 11:26). Les chefs des apôtres ont d’abord oeuvré à Jérusalem. Puis quelques uns se sont dispersés hors de Jérusalem, comme dit la Bible: « Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole. » (Ac 8:4). Ainsi ils se sont déplacés en Samarie et y ont prêché, puis ils sont allés à Antioche, en Grèce en Egypte, à Rome et les pays d’Orient.

Leur activité ne s’arrêtait jamais, et ils étaient continuellement en recherche et en déplacement. C’est la dynamique perpétuelle du service. Jésus leur avait déjà dit: « Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » (Ac 1:8).

A l’époque, les moyens de transport n’étaient pas aussi faciles qu’aujourd’hui, et ils étaient confrontés à de nombreux dangers. Ainsi Saint Paul dit: « trois fois j'ai été battu de verges, une fois j'ai été lapidé, trois fois j'ai fait naufrage, j'ai passé un jour et une nuit dans l'abîme. » (2 Co 11:25).

5. Ils ont bâti le Royaume dans la fatique, la peine et la difficulté

Comme dit Saint Paul: « Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations, dans les calamités, dans les détresses, sous les coups, dans les prisons, dans les troubles, dans les travaux, dans les veilles, dans les jeûnes. » (2 Co 6:4-5).

Ils n’ont pas souffert dans leurs corps seulemennt mais aussi dans leurs esprits

Ainsi dit l’apôtre : « au milieu de la gloire et de l'ignominie, au milieu de la mauvaise et de la bonne réputation; étant regardés comme imposteurs, quoique véridiques; comme inconnus, quoique bien connus; comme mourants, et voici nous vivons; comme châtiés, quoique non mis à mort; comme attristés, et nous sommes toujours joyeux. » (2 Co 6:8-10). Il dit aussi : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus. » (2 Co 4:8-10).

Saint Paul, en prêchant à Athènes entendit un groupe de philosophes dire de lui: « Que veut dire ce discoureur? » (Ac 17:18). Et lors de son procès, alors qu’il se justifiait, Festus dit à haute voix: « Tu es fou, Paul! Ton grand savoir te fait déraisonner. » (Ac 26:24).

Aujourd’hui nous glorifions ces saints bâtisseurs du Royaume. Mais lors de leur service, ils se sont exposés au mépris et aux tribulations qu’ils ont ont supportées avec joie. Au début de leur service, quand ils furent battus de verges puis relâchés, il a été dit d’eux : « Les apôtres se retirèrent de devant le sanhédrin, joyeux d'avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus. » (Ac 5:40-41).

6. Ils ont aussi bâti le royaume par le don des miracles

L’Esprit Saint agissait à travers eux par la force des signes et des miracles, qui avaient un grand effet sur les foules, et les conduisait à la foi. « Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés. » (Ac 2:47).

Le premier miracle fut de parler en langues le jour de la Pentecôte, et après le sermon de Pierre, il a été dit que « les juifs eurent le coeur vivement touché. » (Ac 2:37). Après la guérison du boiteux qui mendiait à la porte de la Belle, il a été dit: « Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre des hommes s'éleva à environ cinq mille. » (Ac 4:4).

Puis les miracles se multiplièrent: « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. Ils se tenaient tous ensemble au portique de Salomon, et aucun des autres n'osait se joindre à eux; mais le peuple les louait hautement. Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s'augmentait de plus en plus; en sorte qu'on apportait les malades dans les rues et qu'on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrît quelqu'un d'eux. La multitude accourait aussi des villes voisines à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs; et tous étaient guéris. » (Ac 5:12-16).

Il a été dit de Saint Paul l’apôtre: « Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul, au point qu'on appliquait sur les malades des linges ou des mouchoirs qui avaient touché son corps, et les maladies les quittaient, et les esprits malins sortaient. (Ac 19:11-12).

De même qu’il y eut des miracles pour soulager, il y en eut aussi pour punir, comme pour Ananie et Saphira (Ac 5) et Barjésus (Elymas le magicien) (Ac 13:8-11). Ces miracles avaient été promis par Dieu « Ces signes de Dieu poursuivent les croyants » (Ps 16:17).

7. Ils ont bâti le Royaume en ordonnant des serviteurs

Le vrai serviteur, bâtisseur du royaume, ne sert pas tout seul, mais rassemble autour de lui d’autres bâtisseurs pour servir avec lui. Ainsi Saint Paul l’âpotre servait avec beaucoup d’autres: Saint Marc et Saints Timothée, Tite, Aristarque, Luc le medecin, Onésime, Tychique et d’autres (Co 4), et des groupes de diacres, mais aussi Phoebé, Prisca et Aquilas (Ro 16). Tous ceux-ci étaient une grande force dans le service. Par eux, le Royaume des cieux a été diffusé, et les âmes construites, sans compter le service des veuves, des vierges (1Ti 5) et des femmes qui ont fait don de leurs maisons pour en faire des églises.

8. La fondation d’écoles théologiques a contribué à la construction du Royaume.

La première école théologique était l’Ecole d’Alexandrie fondée par Saint Marc pour contrer les philosophes païens. Elle a formé de grands savants et théologiens qui ont contribué à la construction du Royaume, depuis Saint Pantène jusqu’à Saint Didyme l’aveugle, et d’autres. L’Ecole a également fourni des patriarches de l’Eglise, également constructeurs du Royaume.

9. Les bâtisseurs du Royaume l’ont construit par leur sainte jalousie et leur service à la profonde influence

Cette jalousie apparaît dans la parole de Saint Paul l’apôtre : « Qui vient à tomber, qu’un feu ne me brûle » (2 Co 11:29), et encore « Oui, malheur à moi si je n ’annonçais pas l’Evangile » (1 Co 9:16), et encore « Afin d’en sauver à tout prix quelqu’un » (Co 9:22).

Quant à leur profonde influence, nous la voyons lorsque Saint Paul l’apôtre, de sa prison, parlait de la foi, du jugement, de la justice et de la chasteté devant Félix le gouverneur, si bien qu’il prit peur (Ac 24,25). Et quand il se tint devant le roi Agrippa, Paul lui parla avec audace si bien que le roi lui répondit « Encore un peu et par tes raisons tu vas faire de moi un Chrétien » (Ac 26:28). Il est étrange que ce prisonnier ait toute cette influence.

10. Ils ont construit le Royaume en surmontant les obstacles avec peu de moyens

Un exemple à cela: Saint Marc, entrant en Egypte, n’avait ni églises ni fidèles. De nombreuses religions étaient répandues telles que le culte des dieux pharaoniques, grecs et romains, sans compter la religion juive, les philosophies païennes et la dure domination romaine. Saint Marc, solitaire, ne possédait rien, mais il put remplir le monde de sa prédication et de son apostolat, et bâtir le Royaume de Dieu.

11. Le facteur principal à la construction du Royaume c’est l’Esprit Saint

L’Esprit Saint qui parlait par leur bouche (Mt 10:20) et leur donnait force (Ac 1:8), dons (1 Co 12) et les introduisait dans la vérité toute entière (Jean 16:13).

Du même auteur

De la fidélité dans les petites choses

La Famille dans la Bible

La Colère

Attendez le Seigneur

Les fautes de la parole

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

Une alliance entre Dieu et l’homme

Spiritualité des Fêtes

Vie de foi

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Elan de l'Ame

Consacrez un jeûne

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Le Christ avant l’âge de trente ans

La Sagesse et le Discernement

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

Soyez fermes, inébranlables

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

Elisabeth ta parente

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

La date de célébration de Noël

Le lien entre les deux Testaments

Dieu agit avec nous

La généalogie à travers Joseph

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Toutes Choses concourent au Bien

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Créateur du bien, Créateur du mal ?

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

Les fils de Dieu et les filles des hommes

Nombre de générations

Sans que nous le demandions

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

Une porte était ouverte dans le ciel

Nos Martyrs de El Kocheh

La Reconnaissance et la Fidélité

Les Anges

Comment résoudre les problèmes

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

Comment se comporter avec les gens

Les trois personnes qu’Abraham reçut

Notre responsabilité envers cette génération

Le Jeûne et le Repentir

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

La Sainte Vierge

Fidélité, Sérieux et Minutie

Et cette génération est passée

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

Saints Pierre et Paul : leurs différences

C'est Dieu qui commence

Dieu est Compatissant et Bienveillant

Le Doute

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

N’hésitez pas entre les deux côtés

Les sept paroles sur la Croix

Le calme

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

Le Sens de la Résurrection

Dieu cherche notre Salut

Vie de Pénitance et de Pureté

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

Fils de David, Fils d’Abraham

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

L’iniquité des pères et leurs enfants

L'Espérance

Le Pape Chenouda III