Comment Dieu peut-Il créer la mal comme Il a créé le bien (Es 45:9), alors que le mal n’est pas compatible avec Sa nature de Toute Bonté ?

 

RÉPONSE :

Les mots « mal » et « bien » ont diverses significations dans l’Ecriture Sainte. Le mot « mal » cité dans (Es 45:7) désigne le péché et, par conséquent, ne peut absolument pas provenir de Dieu comme créateur du mal.

Dieu qui est Toute Bonté et Bienveillance ne sera jamais la source du mal qui est synonyme de péché.

Mais le mot « mal » dans l’Ecriture Sainte prend aussi le sens de difficulté, chagrin, épreuve, peine et fatigue.

Ce sens est clair dans l’histoire de Job le Juste qui, au milieu de ses peines, rejeta le conseil de sa femme et lui dit: « Tu parles comme une femme insensée quoi! Nous recevons de Dieu le bien et nous ne recevons pas aussi le mal » (Job 2:10).

Le mot « mal » ici ne désigne pas le péché dont Job ne fut jamais atteint de la part de Dieu, mais désigne plutôt les malheurs dont il fut frappé.

Il subit la mort de ses fils, l’écroulement de sa maison, le pillage de ses boeufs, de ses brebis et de ses chameaux. On attribue le mot « mal » à toutes ces peines et ces malheurs. L’Ecriture nous éclaire à ce sujet: « Trois amis de Job, Éliphaz de Théman, Bildad de Schuach, et Tsophar de Naama, apprirent tous les malheurs (tout le mal) qui lui étaient arrivés. Ils se concertèrent et partirent de chez eux pour aller le plaindre et le consoler! »(Job 2:11). Dans le même sens, Dieu désigna le châtiment des fils d’Israël: « Voici, je vais faire venir des malheurs sur ce lieu et sur ses habitants, toutes les malédictions écrites dans le livre qu'on a lu devant le roi de Juda » (2 Chroniques 34:24).

Certes, Dieu n’utilise pas ici le mot « mal » dans le sens de « péché » mais indique plutôt la captivité des fils d’Israël, leur fuite devant leurs ennemis et la suite des « Plaies dont Dieu les punit ».

Le même sens est utilisé dans la prophétie sur Jérusalem: « Voici, je fais venir sur ce lieu un malheur (un mal) qui étourdira les oreilles de quiconque en entendra parler » (Jérémie 19:3), puis il cite les malheurs en détail « Je les ferai tomber par l'épée devant leurs ennemis... Je donnerai leurs cadavres en pâture Aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre. Je ferai de cette ville un objet de désolation et de moquerie ... C'est ainsi que je briserai ce peuple et cette ville, Comme on brise un vase de potier, Sans qu'il puisse être rétabli » (Jérémie 19:7-11).

Le mot « bien » signifie aussi les promesses de Dieu au peuple d’Israël concernant le salut de la captivité des peines et des défaites, ainsi que le cite l’Ecriture Sainte: « Car ainsi parle le Seigneur de même que j’ai fait venir sur ce peuple tous ces grands malheurs, de même je ferai venir sur eux tout le bien que je leur promets » (Jérémie 32:42). C’est-à-dire leur retour de la captivité.

Il est clair que, comme le mot « mal » ne se limite pas au sens de péché, le mot « bien » aussi ne désigne pas seulement la piété et la bonté mais aussi le bonheur et la bienveillance.

C’est ainsi que David chante « C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse » (Psaume 103:5) et Dieu dans Jérémie « Ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens » (Jérémie 5:25).

Dans ce sens on désigne Dieu comme créateur du bien et du mal, c’est-à-dire Celui qui favorise les dons et les biens, et Celui qui réprime par les châtiments et les peines.

Le « mal », pris dans le sens de châtiment, peut provenir de Dieu qui le veut ou le permet pour réprimander les hommes, les pousser au repentir ou faire germer quelque fruits spirituels par la souffrance. (Jacques 1:2-4).

Enfin, la Bible nous donne de nombreux autres exemples où le mot « bien » est utilisé dans le sens de bonté et le mot « mal » dans le sens de péché.

« Pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien » (1 Pierre 2:14).

« Eloigne-toi du mal et fais le bien » (Psaume 34:14).

« Et vos fils qui ne connaissent aujourd’hui ni le bien ni le mal » (Deutéronome 1:39).

« L’arbre de la connaissance du bien et du mal » (Genèse 2:9).

Du même auteur

La Sagesse et le Discernement

Les trois personnes qu’Abraham reçut

La date de célébration de Noël

Dieu agit avec nous

Une alliance entre Dieu et l’homme

Les fils de Dieu et les filles des hommes

La généalogie à travers Joseph

Consolez ceux qui sont abattus, Supportez les faibles...

Saints Pierre et Paul : leurs différences

Le Doute

Les fautes de la parole

Les bâtisseurs du Royaume

Les Anges

Et cette génération est passée

Consacrez un jeûne

C'est Dieu qui commence

Dieu cherche notre Salut

Nos Martyrs de El Kocheh

Accord christologique avec l'Eglise Catholique (1988)

L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde.

Dieu est Compatissant et Bienveillant

Elan de l'Ame

La Famille dans la Bible

Je te Garderai partout tu iras, et je te ramenerai dans ce pays

Les femmes pécheresses dans la généalogie de Jésus

Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands

Le Jeûne et le Repentir

Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes car vous avez été rachetés à un grand prix

Le monde qui change et la spiritualité chrétienne

Sans que nous le demandions

Les jours de la création et l’opinion des géologues

Vie de foi

Vie de Pénitance et de Pureté

Tu peux tout... Rien ne s'oppose à tes pensées

La Colère

Coeurs Durs et Coeurs Tendres

Le Pape Chenouda III

Le blasphème contre l’Esprit-Saint

Toutes Choses concourent au Bien

La foi des témoins de Jéhovah réfutée

La montée et la descente dans la généalogie de Jésus

La Reconnaissance et la Fidélité

Fidélité, Sérieux et Minutie

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos

Les sept paroles sur la Croix

Le lien entre les deux Testaments

Satan, son Origine, sa Chute, son Travail, sa Tromperie et sa Fin

Déclaration commune avec l'Eglise Orthodoxe byzantine (1989)

Déclaration commune de foi christologique entre les papes Paul VI et Shénouda III (1973)

De la fidélité dans les petites choses

Notre responsabilité envers cette génération

N’hésitez pas entre les deux côtés

L'Espérance

Soyez fermes, inébranlables

Comment se comporter avec les gens

Le calme

La Politique de l’Eglise Copte dans les Pays d’Emigration

L’iniquité des pères et leurs enfants

Mieux vaut la fin d'une chose que son Commencement

Attendez le Seigneur

Méditations dans le Cantique « Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. »

Les femmes célèbres dans la Bible et l’Histoire

Comment résoudre les problèmes

Fils de David, Fils d’Abraham

Le Christ avant l’âge de trente ans

Le Christ est venu répandre la Vie Spirituelle

Une porte était ouverte dans le ciel

Spiritualité des Fêtes

Elisabeth ta parente

Nombre de générations

Fruits de l'Esprit : La douceur, la bonté et la patience

Non de la lettre mais de l’Esprit, car la lettre tue et l'Esprit vivifie.

La Sainte Vierge

Préoccupation de Dieu pour les petites choses

Le Sens de la Résurrection