Chapitre 1: La Sainte Vierge notre mère

Aucune femme au monde n’a été l’objet de tant de prophéties dans l’Ancien Testament et n’a joui d’un si grand intérêt dans la Bible comme la Sainte Vierge Marie.

C’est un combat très avantageux que celui où vous vous êtes engagés, d'égaler par votre vertu celle des Solitaires d’Egypte, et d’esssayer, même, de les surpasser par une généreuse émulation.

Vie d'abba Macaire père et chef des moines de la montagne sainte de Scété, illuminateur plein du Saint Esprit, accompli en toute vertu, telle que l'a racontée abba Sérapion, qui fut disciple d'abba Antoine le porteur du St Esprit puis très saint évêque de Thmuis, la ville vouée au Christ.

LIVRE DIXIÈME.

CHANGEMENT PRODUIT DANS L’AME D’AUGUSTIN

Confession du coeur. — Ce qu’il sait avec certitude, c’est qu’il aime Dieu. — Il le cherche et le trouve dans sa mémoire. —Puissance incompréhensible dont il décrit les merveilles. — Il s’interroge sur la triple tentation de la volupté, de la curiosité et de l’orgueil. — Il remet à Notre-Seigneur Jésus-Christ, seul médiateur entre Dieu et les hommes, la guérison des maux de son âme.

LIVRE ONZIÈME.

LA CRÉATION ET LE TEMPS

 

Il demande à Dieu l’intelligence des Ecritures. — Il cherche à  expliquer les premières paroles de la Genèse : « Dans le principe Dieu fit le ciel et la terre. » — Il répond à cette question : « Que faisait Dieu avant la création du monde ? » — Point de temps avant la création. — Qu’est-ce que le temps ? — Quelle est la mesure du temps ?

LIVRE TREIZIÈME.

SENS MYSTIQUE DE LA CRÉATION.

Toute créature tient l’être de la pure bonté de Dieu. —  Il découvre dans les premières paroles de la Genèse et la Trinité de Dieu et la propriété de la personne du Saint-Esprit. — Image de la Trinité dans l’Homme. — Dieu procède dans l’institution de l’Eglise comme dans la création du monde. — Sens mystique de la création.

LIVRE CINQUIÈME

AUGUSTIN A VINGT-NEUF ANS

Il se dégoûte des doctrines manichéennes à l’âge de vingt-neuf ans. — Il va à Rome, puis à Milan pour enseigner la rhétorique. — Ayant entendu saint Ambroise, il rompt avec les manichéens et demeure catéchumène dans l’Eglise.

LIVRE HUITIÈME.

LA CONVERSION D’AUGUSTIN

Arrivé à la trente-deuxième année, il va trouver le vieillard Simplicianus. — Il apprend la conversion de Victorinus, rhéteur célèbre. — Potitianus lui fait le récit de la vie de saint Antoine. — Agitation de son âme pendant ce récit. — Lutte entre la chair et l’esprit. — Derniers combats. — Il se rend à cette voix du ciel : Prends, lis! Prends, lis!

Il devait donc, après nous avoir toujours proposé tant de sujets à traiter, le grand Basile, — car il était fier de mes discours plus qu'aucun orateur ne le fut jamais des siens, — s'offrir aujourd'hui en personne à nous, comme une très grande matière à exercice pour ceux qui s'adonnent aux discours.

Saint Marc l’Évangéliste, est l'un des soixante dix disciples de notre Seigneur Jésus Christ et rédacteur d’un des quatre Évangiles, naquit trois ans après la naissance du Christ, de parents juifs qui s’établirent plus tard en Palestine.